Dernière visite: Nous sommes le 17 Octobre 2021, 21:12


Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Nouveau règlement à partir du 20/10/2016

Dans ce salon seuls les échanges ayant un lien direct avec la nature ou la photographie sont autorisés.
Les sujets" polémiques" tels que la chasse ou les pétitions seront débattus par la modération avant toute publication sur le forum.
Les conversations antérieures à cette date et n'ayant aucun rapport avec la nature ou la photographie sont verrouillées à partir de cette date.

La modération.



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: question recurrente animalière
MessagePosté: 07 Avril 2021, 02:50 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Décembre 2009, 14:31
Messages: 376
Localisation: Ailleurs
Matériel: Canon, Nikon, Sony, Pentax, ZE, Orion
Localisation: Ailleurs
Assez souvent reviennent des questions genre : est ce que ce matériel est adapté à la photo (ou la vidéo) animalière
Il ne me vient pas forcément à l'idée de rappeler à l'interlocuteur si il-elle se considère comme prêt(e) à approcher l'animal en question sans dérangement.
Hors c'est bien évidemment le seul point à considérer mais comment faire sans donner l'impression de "donner des leçons"
Il y a aussi (je pense que les admins font le maximum pour les détecter) les "spécialistes" animaliers qui ne considèrent les animaux que comme des trophées photographiques, je les repère si ils ont des accointances cynégétiques mais parfois ils se cachent bien
Bref le matériel est une chose mais ce n'est qu'un outil qui peut etre fort mal utilisé au détriment du sujet photographié
C'est pourquoi les parcs animaliers avec affut sont les meilleurs endroits pour pratiquer les 1eres années
Un chasseur ne sera JAMAIS une référence pour l'approche animalière, mieux vaut s'adresser à des naturalistes
Le pire scandale sont ces photographes complices des chasseurs et donc du massacre des renards, blaireaux et autres et vantent sur Youtube leurs qualités de photographes
Sujet complexe en apparence mais objectivement ce n'est pas polémique : quand on aime les animaux on les respecte

_________________
Heureux possesseur du tout dernier Canikolympentax :-)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 07 Avril 2021, 12:05 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Octobre 2013, 17:26
Messages: 6076
Matériel: Canon, Tamron, etc
Localisation: Touraine
Petit rappel du règlement:

Il est entendu que les sujets "polémiques" tels la chasse,la politique ou les pétitions seront débattus entre les administrateurs et/ou modérateurs avant publication sur le forum.

Aussi, si le sujet venait à dériver, nous nous réservons la possibilité de verrouiller celui-ci ;)

La chasse et les chasseurs sont des sujets complexes qu'il est aisé de simplifier. Perso, je suis un anti-chasse convaincu. Pourtant, il est des fois où il vaut mieux discuter et "négocier" plutôt que faire un blocage systématique.
Ainsi, Philippe Moës, en discutant avec les chasseurs de son coin des Ardennes, a réussi des avancées intéressantes, entre autre sur le cerf.
Et certains chasseurs sont aussi de très bons naturalistes. Évidemment je dis "certains" car j'en connais aussi chez moi, dans un des endroits de France où il y a le plus de cervidés, qui n'ont jamais assisté à un brame ! De même certains ont une vision de l'approche très archaïque !
Enfin, je "traîne" beaucoup dans les bois, tant en forêt communale que domaniale ou privée. Et (je croise les doigts) je n'ai jamais eu maille à partir avec les chasseurs.
De même certains photographes, même sans aucune accointance avec des chasseurs et se disant des défenseurs de la nature, font n'importe quoi ... pourvu qu'ils aient la photo.
Aussi évitons tous raccourcis ...

_________________
Amicalement,
Alain
Image

"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous."


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 07 Avril 2021, 13:45 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Novembre 2010, 18:43
Messages: 29216
Localisation: orne 61
Matériel: Canon et Sigma EX
Localisation: Orne
Je plussoie les propos d'Alain.

_________________
Jacques

site :https://www.oiseaux.net/photos/jacques.riviere/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 07 Avril 2021, 13:52 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juillet 2010, 10:14
Messages: 28615
Matériel: Nikon D 500 - D850 - 200/500 - 10-24 et 50F 1.4 nikon 24 1.8 ed Tamron 18/400
Localisation: VAUCLUSE
chinon37 a écrit:
Ainsi, Philippe Moës, en discutant avec les chasseurs de son coin des Ardennes, a réussi des avancées intéressantes, entre autre sur le cerf.


J'ai moi même (et je l'avais signalé sur un récent post" ) réussi à faire raccrocher le fusil (comme je l'avais fait il y a des année) à des amis chasseurs ainsi que persuader d'autres de ne plus tirer sur des renards ,alors en attendant des mesures gouvernementales ,sur lesquelles je ne peux rien, je préfère agir à mon échelle, dans cette direction
Dominique

_________________
Le poète comprend la nature mieux que l’homme de sciences. Novalis


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 07 Avril 2021, 14:46 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 24 Juin 2018, 00:31
Messages: 620
Matériel: Canon 7DII, 400F2.8, 300F4, Tamron 90F2.8
Localisation: Limousin
L'opposition frontale et stricte avec les ACCA n'a jamais et ne mènera jamais à rien à mon avis ...

Dans mon coin je suis en train de nouer le contact avec L'ACCA locale, dont le président est ouvert au dialogue. Mais c'est sûr que si j'arrive en disant " vous nous emmerdez on veut plus vous voir vous êtes des brutes sanguinaires avinées" il y a peu de chance d'obtenir des avancées ... D'autant plus que les lois sont TRES largement de leurs côté. Je vous invite à consulter le site de "l'office français pour la biodiversité" (magnifique aussi ce changement de nom ...), ainsi que le code rural, afin de vous rendre compte à quel point nous partons désavantagés.

Cependant ils sont actuellement dans une situation délicate. L'avis général de la population sur leur pratique est en train de basculer doucement, y compris dans les campagnes, et ceux qui ne sont pas trop idiots le savent très bien. Il y a donc une carte à jouer pour faire évoluer les pratiques et le partage du terrain, mais il faut faire ca intelligemment ... Soyons réalistes, nous sommes encore très loin d'une abolition de la chasse, et je ne suis d'ailleurs pas bien sûr de la souhaiter vu ce que le nourrissage et la déprise agricole a entraîné comme surpopulations réellement problématiques par endroits.

En revanche en ce qui concerne les ESOD ( c'est pas beau ca aussi ? ) et la vénerie il y a de vraies avancées majeures possibles, mais dans un premier temps le dialogue est à mon sens indispensable. Les chasseurs, même si leurs effectifs baissent, restent extrêmement puissants, et sous estimer leur poids politique serait une erreur. Cela est vrai au niveau national à cause de quelques personnes, que vous connaissez, très insérés dans la vie politique, mais également au niveau local car ce sont souvent des personnes qui ont grandi sur place et sont très insérés dans la vie de la commune.

Pour finir je dirais que même si leurs pratiques nous rebutent, il faut aussi parfois savoir laisser de côté nos tripes, et faire preuve d'une difficile empathie afin d'engager enfin un dialogue qui n'a jamais eu lieu ...

_________________
Florent


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 07 Avril 2021, 19:30 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 08 Août 2017, 17:51
Messages: 5204
Localisation: Crozon (29) et Montézic (12)
Matériel: Nikon Z6-D750-D7100-D500 / 300mm f/4 PF / 200-500 mm / 50 mm f/1.8 S / Sigma 24-105 mm / 150 mm
Localisation: 29160 et 12460
Cristallin n'est pas clair.
Je ne comprend pas bien quel est exactement le problème dont il faut débattre et plus précisément quelle est la question posée ?
L'incertitude à ce sujet nous fait dériver sur le vaste océan des relations entre chasseurs et photographes.
Ca risque de partir dans tous les sens et de n'aboutir à rien.

François


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 07 Avril 2021, 21:14 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 24 Juin 2018, 00:31
Messages: 620
Matériel: Canon 7DII, 400F2.8, 300F4, Tamron 90F2.8
Localisation: Limousin
J'ai failli mettre un post scriptum en ce sens François :haha:

_________________
Florent


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 07 Avril 2021, 21:23 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juillet 2010, 10:14
Messages: 28615
Matériel: Nikon D 500 - D850 - 200/500 - 10-24 et 50F 1.4 nikon 24 1.8 ed Tamron 18/400
Localisation: VAUCLUSE
fsannier a écrit:
Cristallin n'est pas clair.
Je ne comprend pas bien quel est exactement le problème dont il faut débattre et plus précisément quelle est la question posée ?
L'incertitude à ce sujet nous fait dériver sur le vaste océan des relations entre chasseurs et photographes.
Ca risque de partir dans tous les sens et de n'aboutir à rien.

François


Cristallin (je pense ) veut parler des photographes qui agissent en parallèle avec les chasseurs pour faire des photos et les brandir "comme des trophés" sans penser au bien être prioritaire de l'animal
Exemple ,il existe un excellent photographe qui fait de magnifiques photos de bécasses en se servant d'un chien d'arrêt .
ou d'autres qui participent à des chasses soit à l'affût ,dans des gabions ,ou lors de battues au gros gibier pour faire des photos de mammifères .
Et il stipule :"(je pense que les admins font le maximum pour les détecter)
Bien sur nous le suivons dans cette voie et faisons tout notre possible pour les déceler ,nous savons parfois que ce genre de photos est très difficile à réaliser autrement ,comme Robert sait par exemple qu'une photo de chevêchette a été faite grâce à la technique de repasse. Ou certaines photos faites avec des appâts vivant ,et la aussi nous faisons notre possible, nous les modérateurs et administrateurs pour les repérer à chaque fois que l'on a un doute .
En résumé ,et cela fait partie de notre règlement et de notre éthique, toute méthode photographique qui peut nuire au bien être animal, qu'elle soit à partir de la chasse ou de toute autre méthode en dehors de la chasse doit être évitée dans la mesure de notre possible.
Là ou certains d'entre nous sont intervenus c'est surement à propos de sa phrase :
"un chasseur ne sera JAMAIS une référence pour l'approche animalière"
On a voulu éviter la caricature excessive et non productrice: tous les chasseurs sont des méchants et tous les photographes sont des gentils.

Dominique

_________________
Le poète comprend la nature mieux que l’homme de sciences. Novalis


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 08 Avril 2021, 10:48 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Décembre 2009, 14:31
Messages: 376
Localisation: Ailleurs
Matériel: Canon, Nikon, Sony, Pentax, ZE, Orion
Localisation: Ailleurs
NOUMEA a écrit:
fsannier a écrit:
Cristallin n'est pas clair.
Je ne comprend pas bien quel est exactement le problème dont il faut débattre et plus précisément quelle est la question posée ?
L'incertitude à ce sujet nous fait dériver sur le vaste océan des relations entre chasseurs et photographes.
Ca risque de partir dans tous les sens et de n'aboutir à rien.

François


Cristallin (je pense ) veut parler des photographes qui agissent en parallèle avec les chasseurs pour faire des photos et les brandir "comme des trophés" sans penser au bien être prioritaire de l'animal
Exemple ,il existe un excellent photographe qui fait de magnifiques photos de bécasses en se servant d'un chien d'arrêt .
ou d'autres qui participent à des chasses soit à l'affût ,dans des gabions ,ou lors de battues au gros gibier pour faire des photos de mammifères .
Et il stipule :"(je pense que les admins font le maximum pour les détecter)
Bien sur nous le suivons dans cette voie et faisons tout notre possible pour les déceler ,nous savons parfois que ce genre de photos est très difficile à réaliser autrement ,comme Robert sait par exemple qu'une photo de chevêchette a été faite grâce à la technique de repasse. Ou certaines photos faites avec des appâts vivant ,et la aussi nous faisons notre possible, nous les modérateurs et administrateurs pour les repérer à chaque fois que l'on a un doute .
En résumé ,et cela fait partie de notre règlement et de notre éthique, toute méthode photographique qui peut nuire au bien être animal, qu'elle soit à partir de la chasse ou de toute autre méthode en dehors de la chasse doit être évitée dans la mesure de notre possible.
Là ou certains d'entre nous sont intervenus c'est surement à propos de sa phrase :
"un chasseur ne sera JAMAIS une référence pour l'approche animalière"
On a voulu éviter la caricature excessive et non productrice: tous les chasseurs sont des méchants et tous les photographes sont des gentils.

Dominique

Post très bien analysé même si mon vécu me donne un avis plus tranché (contrairement aux apparences mon intention dans ce forum n’est pas de refaire le monde, ça serait naïf)
L’autre aspect que j’aborde est l’aspect « ce matériel est il fait pour la photo animalière »
Dans l’absolu n’importe quel matériel peut permettre la photo animalière
La question fait craindre une inexpérience animalière et l’envie de s’offrir le truc qui permet
Ça ça fait peur et pour éviter dorénavant cette « possible » situation je ne participerai plus au forum qui est pourtant plus éthique que tous les autres forums
En plus pour la majorité des questions on trouve tellement facilement la réponse sur le net ;)
Je préfère que ce forum soit vivant et continue à l’être mais j’aimerais que l’animal soit le centre d’interêt avant le matos
Vœu pieux sans aucun doute
Cordialement

_________________
Heureux possesseur du tout dernier Canikolympentax :-)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 08 Avril 2021, 17:54 
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Octobre 2013, 17:26
Messages: 6076
Matériel: Canon, Tamron, etc
Localisation: Touraine
Cristallin94 a écrit:
L’autre aspect que j’aborde est l’aspect « ce matériel est il fait pour la photo animalière »
Dans l’absolu n’importe quel matériel peut permettre la photo animalière
La question fait craindre une inexpérience animalière et l’envie de s’offrir le truc qui permet


Cristallin94 a écrit:
Ça ça fait peur et pour éviter dorénavant cette « possible » situation je ne participerai plus au forum qui est pourtant plus éthique que tous les autres forums


Cristallin94 a écrit:
Je préfère que ce forum soit vivant et continue à l’être mais j’aimerais que l’animal soit le centre d’interêt avant le matos


???? J'aimerai bien connaître la relation de cause à effet ??
Nous sommes sur un forum photo exclusivement. En quoi devrions-nous éluder les questions matérielles, au demeurant assez rares au regard du nombre de posts du forum. Quant à l'inexpérience animalière, ... Il faut bien commencer un jour et nous avons tous eu notre période d'inexpérience, et ce sont les expériences des autres qui nous ouvrent les yeux, que ce soit par le net, les livres, etc.

_________________
Amicalement,
Alain
Image

"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous."


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 08 Avril 2021, 19:10 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juillet 2010, 10:14
Messages: 28615
Matériel: Nikon D 500 - D850 - 200/500 - 10-24 et 50F 1.4 nikon 24 1.8 ed Tamron 18/400
Localisation: VAUCLUSE
Cristallin94 a écrit:
pour éviter dorénavant cette « possible » situation je ne participerai plus au forum qui est pourtant plus éthique que tous les autres forums

Nous regrettons cela c'est toujours dommage de perdre un ancien membre toujours respectueux des gens et des règles .
Comme point positif, je garderai la fin de ta phrase .
Merci pour cela et merci pour ta présence jusqu'à maintenant ,la porte t'es toujours ouverte.
Dominique

_________________
Le poète comprend la nature mieux que l’homme de sciences. Novalis


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 08 Avril 2021, 20:16 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Juin 2010, 21:35
Messages: 19753
Matériel: Un bon réveil
Localisation: 05
Je n'ai rien compris.... :shock:

_________________
Le temps est un bon professeur, dommage qu'il tue ses élèves (Hector Berlioz)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 08 Avril 2021, 20:17 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 07 Avril 2013, 15:23
Messages: 1954
Matériel: nikon
Localisation: 36-23
Pour ce qui concerne le matériel...peut être que ce sont les photographes équipés de canon's qui font peur ! :haha:
Depuis quelques temps je n'arrive plus à photographier ni les oiseaux ni les mammifères, pourquoi ?.. peut être mon subconscient qui me dit, stop...nous sommes maintenant trop nombreux (combien ?..).
Le permis de chasse photographique avec formation stricte n'est certainement pas exclu dans un futur proche, "ce n'est pas moi qui le dit .."
Ce qui répondrait à ma question : combien sommes nous ?
Évidemment..je sais que sur ce forum nous sommes tous très sensibles et respectueux de la nature !
::hi:: et bravo aux rouge et verts pour leur travail

_________________
Le flou est une tare de l’appareil (ou un bienfait, c’est selon…)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 08 Avril 2021, 23:12 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 24 Juin 2018, 00:31
Messages: 620
Matériel: Canon 7DII, 400F2.8, 300F4, Tamron 90F2.8
Localisation: Limousin
petit-robert a écrit:
Je n'ai rien compris.... :shock:


Merci robert tu m'auras bien fait rire :haha:

Sinon j'avoue que je comprends pas trop non plus en ce qui concerne les questions matos ... On ne doit pas traîner sur le même forum. Celles-ci sont largement minoritaires, et ont souvent peu de réponse, preuve de la place majeure qui leur sont accordé ... Désolé je suis un peu acide mais c'est ce que je sens caché derrière qui m'agace beaucoup plus. Et pas seulement dans certaines choses que dit Cristallin, j'avoue avoir aussi du mal avec les propos de vario et d'un certain nombre d'intervenants.



Bon je sens que je vais m'éparpiller et faire très long alors je vais essayer d'aller à l'essentiel, et exprimer ce qui me dérange la dedans:


1. Beaucoup de naturalistes, photographes ou non, passent leur temps à s'étonner de la méconnaissance du reste de la population au sujet de la biosphère. C'est même régulièrement l'objet de plaisanteries. Mais maintenant que de plus en plus de personnes s'intéressent à ce qui les entourent vous vous inquiétez de leur arrivée. Ce qui peut se comprendre. Lâcher une foule mal informée dans des espaces sensibles n'est pas sans conséquence.

Mais enfin soyons sérieux on est loin de la foule ... Je n'ai encore jamais croisé personne avec un télé en pleine nature par chez moi, et pourtant j'y passe du temps ... Si on mets de côté les sites les plus connus c'est pas la cohue hein ...

Il y a certes un petit effet de mode en ce moment chez certains jeunes, boosté par quelques youtubers, mais l'époque est telle que tout passe très vite, et ils seront beintôt sur autre chose. Certains auront fait 3 affûts et retourneront à des pratiques moins contraignantes, et les quelques uns qui persisteront prouveront qu'ils aiment assez ça pour faire les choses de façons éthiques.

Nous devrions être contents de voir arriver du monde, et nous appliquer à leur apprendre, au lieu de leur fermer les portes.



2. Ce que je remarque aussi c'est que la culpabilisation ca marche quand même vachement bien ... Ils sont forts ... Nous faire reposer dessus la responsabilité de la pollution et de l'effondrement de la biomasse, trop forts ...
Pendant que vous vous inquiétez du piétinement des sols quand vous photographiez une fleur, ou du dérangement du chevreuil à cause du pas de trop, ils peuvent continuer tranquillement à se goinfrer en pillant la terre, en épuisant les océans, en artificialisant les sols, et sur notre dos en plus ! Bah oui parce que bien sûr c'est nos besoins de consommation qui engendrent ça, eux ne sont là que pour nous satisfaire. Ils n'ont jamais crée ces besoins ...

Vous voulez faire un vrai cadeau à la Terre ? Ne faites pas d'enfants. L'Homme est actuellement un cancer pour cette planète et pour tout ce qu'elle abrite. Eviter de coucher les herbes ne changera rien à l'affaire. Perso j'agis localement, tout en étant conscient que la seule solution, si elle existe, ne viendra pas de là, c'est largement insuffisant. De plus en terme de culpabilisation la théorie du colibri ca se pose là aussi.

Malgré tout je fais ma part ...


3. Pour finir j'aimerai vraiment qu'on arrête d'exclure l'homme de la nature ...

A travers un discours qui voudrait que nous ne mettions plus un pied dans les bois ( oui je sais je parle toujours des forêts comme milieu mais c'est ce que j'ai autour de chez moi ), avec comme argument que nous dérangeons, détruisons, etc etc, on risque de finir par perdre le peu de lien que l'on a encore avec elle ... Le chevreuil écrase la fourmi, le geai dérange la mésange, le sanglier casse des branches, le scolyte tue des arbres ... Tous les êtres vivants ont un impact sur leur milieu, et en renouant un contact avec la nature, ou simplement en pénétrant dans une prairie ou une lande, il faut accepter que c'est aussi notre cas. Simplement il faut veiller à le minimiser et à éduquer les futurs visiteurs.

Alors bien sûr si 7 Milliards d'humains souhaitaient quotidiennement se promener dans les bois ca poserait problème. Mais de toutes les façons je l'ai déjà dit, nous sommes à mes yeux beaucoup trop nombreux, et en ville ou à la campagne nous sommes en train de métastaser cette planète. Donc vous pouvez bien vous acheter une conscience en déplorant le nombre grandissant d'usagers de la nature ignorants, voir en arrêtant de sortir de chez vous. Mais questionnez d'abord honnêtement l'ensemble de votre mode de vie, de vos "choix de consommation" (voir 2.), et de vos choix politiques ainsi que les conséquences qui en découlent, avant de leur jeter la pierre quant à leur impact...

Personnellement c'est fait et à la vue du constat que j'en fait je serais mal placé pour leur donner des leçons.

A bon entendeur, fallait que ça sorte.

PS: a ceux qui trouveraient le ton agressif je vous assure que je me suis déjà grandement modéré, et ait réécris de nombreux passages...

_________________
Florent


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: question recurrente animalière
MessagePosté: 09 Avril 2021, 08:54 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 08 Octobre 2018, 06:37
Messages: 10589
Matériel: Boîtiers Nikon - Objectifs Nikkor
Localisation: Correze
Flou23 a écrit:
Bon je sens que je vais m'éparpiller et faire très long alors je vais essayer d'aller à l'essentiel, et exprimer ce qui me dérange la dedans:


1. Beaucoup de naturalistes, photographes ou non, passent leur temps à s'étonner de la méconnaissance du reste de la population au sujet de la biosphère. C'est même régulièrement l'objet de plaisanteries. Mais maintenant que de plus en plus de personnes s'intéressent à ce qui les entourent vous vous inquiétez de leur arrivée. Ce qui peut se comprendre. Lâcher une foule mal informée dans des espaces sensibles n'est pas sans conséquence.

Mais enfin soyons sérieux on est loin de la foule ... Je n'ai encore jamais croisé personne avec un télé en pleine nature par chez moi, et pourtant j'y passe du temps ... Si on mets de côté les sites les plus connus c'est pas la cohue hein ...

Il y a certes un petit effet de mode en ce moment chez certains jeunes, boosté par quelques youtubers, mais l'époque est telle que tout passe très vite, et ils seront bientôt sur autre chose. Certains auront fait 3 affûts et retourneront à des pratiques moins contraignantes, et les quelques uns qui persisteront prouveront qu'ils aiment assez ça pour faire les choses de façons éthiques.

Nous devrions être contents de voir arriver du monde, et nous appliquer à leur apprendre, au lieu de leur fermer les portes.



2. Ce que je remarque aussi c'est que la culpabilisation ça marche quand même vachement bien ... Ils sont forts ... Nous faire reposer dessus la responsabilité de la pollution et de l'effondrement de la biomasse, trop forts ...
Pendant que vous vous inquiétez du piétinement des sols quand vous photographiez une fleur, ou du dérangement du chevreuil à cause du pas de trop, ils peuvent continuer tranquillement à se goinfrer en pillant la terre, en épuisant les océans, en artificialisant les sols, et sur notre dos en plus ! Bah oui parce que bien sûr c'est nos besoins de consommation qui engendrent ça, eux ne sont là que pour nous satisfaire. Ils n'ont jamais crée ces besoins ...

Vous voulez faire un vrai cadeau à la Terre ? Ne faites pas d'enfants. L'Homme est actuellement un cancer pour cette planète et pour tout ce qu'elle abrite. Eviter de coucher les herbes ne changera rien à l'affaire. Perso j'agis localement, tout en étant conscient que la seule solution, si elle existe, ne viendra pas de là, c'est largement insuffisant. De plus en terme de culpabilisation la théorie du colibri ca se pose là aussi.

Malgré tout je fais ma part ...


3. Pour finir j'aimerai vraiment qu'on arrête d'exclure l'homme de la nature ...

A travers un discours qui voudrait que nous ne mettions plus un pied dans les bois ( oui je sais je parle toujours des forêts comme milieu mais c'est ce que j'ai autour de chez moi ), avec comme argument que nous dérangeons, détruisons, etc etc, on risque de finir par perdre le peu de lien que l'on a encore avec elle ... Le chevreuil écrase la fourmi, le geai dérange la mésange, le sanglier casse des branches, le scolyte tue des arbres ... Tous les êtres vivants ont un impact sur leur milieu, et en renouant un contact avec la nature, ou simplement en pénétrant dans une prairie ou une lande, il faut accepter que c'est aussi notre cas. Simplement il faut veiller à le minimiser et à éduquer les futurs visiteurs.

Alors bien sûr si 7 Milliards d'humains souhaitaient quotidiennement se promener dans les bois ça poserait problème. Mais de toutes les façons je l'ai déjà dit, nous sommes à mes yeux beaucoup trop nombreux, et en ville ou à la campagne nous sommes en train de métastaser cette planète. Donc vous pouvez bien vous acheter une conscience en déplorant le nombre grandissant d'usagers de la nature ignorants, voir en arrêtant de sortir de chez vous. Mais questionnez d'abord honnêtement l'ensemble de votre mode de vie, de vos "choix de consommation" (voir 2.), et de vos choix politiques ainsi que les conséquences qui en découlent, avant de leur jeter la pierre quant à leur impact...

Personnellement c'est fait et à la vue du constat que j'en fais je serais mal placé pour leur donner des leçons.
J'adhère aux propos de Florent sans restriction :bravo:

_________________
Jean
https://www.flickr.com/photos/134292466@N08/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Theme created StylerBB.net & kodeki
Traduit par phpBB-fr.com