Dernière visite: Nous sommes le 19 Juillet 2019, 08:08


Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Cliquez pour voir les règles du forum



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 10 Janvier 2010, 21:04 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 09 Février 2009, 19:12
Messages: 13174
Localisation: Yvelines
Matériel: nikon d3
La digiscopie est une technique photographique parmi tant d'autres. Toutefois de plus en plus de matériels mis à la disposition de nos amis ornitho et observateurs éclairés du monde aérien donnent à cette discipline un élan novateur et rafraichissant, bousculant un petit peu nos repères lorsque l'on parle de téléobjectifs 300, 400 mm ou plus.
Au sein de ce forum quand on parle de digiscopie, une référence s'impose sans cesse pour la qualité et la diversité de ces photos. Sa devise "être simple pour être vrai.." . Il nous fait la joie de consacrer un peu temps afin de répondre à vos interrogations



Bonjour à tous !

Pas facile d'être à son tour "sur le grill", de se présenter et de parler de soi !

Moi, c'est Roland RIPOLL. J'ai 57 ans, je suis instituteur spécialisé et j'enseigne à des enfants handicapés, déficients intellectuels dans un institut médico-éducatif. Je suis marié, j'ai 3 enfants dont deux filles qui ont choisi, elles aussi, de devenir enseignantes...
Ce n'est pas banal, mais, pour l'anecdote, je suis né en prison, plus précisément dans un pénitencier. Mon père y était gardien et nous étions logés à l'intérieur de l'établissement. Beaucoup de femmes dans les années 50 en Algérie accouchaient encore à domicile. Voilà le pourquoi de cette étrangeté..

J'ai la chance d'habiter en Provence, à une heure de route à peine de la Camargue, de la Crau, des Alpilles, du Luberon, du Mont Ventoux et de bien d'autres sites ornithologiques où, bien évidemment, j'aime à me rendre dès qu'il fait beau et que j'ai un moment de libre.

Je ne sais pas véritablement quand est né ma passion pour les oiseaux. Je crois que je l'ai toujours eue. Peut être parce que dans mes chromosomes, j'ai, bien ancré, le gène de la liberté et que les oiseaux, avec la faculté qu'ils ont de voler, de fuir, de partir, de voyager, de prendre de l'altitude et d'aller ailleurs quand ils le veulent, symbolisent bien cette possibilité d'être libre à tout instant.

Je suis venu tardivement à la photo. J'ai auparavant longtemps pratiqué l'observation orntiho. Le déclic a été l'apparition sur le marché des appareils photos numériques compacts. Je n'ai pas inventé la digiscopie, mais j'y avais pensé bien avant 1999 date à laquelle la digiscopie aurait pris naissance. Quelques tentatives bricolées à main levée avec un réflex argentique se révélant minables et désastreuses, j'en avais conclu à l'impossibilité de cette technique et abandonné le projet en regrettant toutefois de ne pas pouvoir transférer sur une image la qualité de l'observation faite à la longue-vue.
Ce n'est que plus tard, en 2005, après avoir vu bon nombre de digiscopies sur Internet, que cela m'a remotivé et que je me suis équipé, classiquement, avec un Coolpix 4500 et un Coolpix 995. Je n'ai pas testé d'autres matériels. En tant qu'ornitho, je possédais déjà une longue-vue KOWA dont j'étais très satisfait pour la simple observation . Je me suis seulement bien renseigné sur la qualité des APN et je n'ai rien trouvé de mieux que les bon vieux Coolpix 995 et 4500 que j'ai d'ailleurs à l'époque acheté d'occasion. De toute façon, je ne suis pas du genre à changer de matériel pour la frime ou au gré des modes, des caprices, des gadgets ou des nouveautés technologiques.


Image



Pourquoi avoir choisi la digiscopie ? Parce qu'elle permet d'approcher – ou plutôt de rapprocher - les oiseaux sans les déranger, dans la limite de leur distance de fuite (on peut, par exemple, photographier un héron à 100 mètres !) de saisir en quelque sorte la nature au naturel; et d'autre part, parce que... je n'ai pas trahi l'enfant que j'étais. Enfant, j'ai toujours eu une grande passion,, un grand amour pour les oiseaux et mon rêve était de pouvoir les tenir dans la main, de les toucher, de les protéger, de sentir leur chaleur, la palpitation de leur cœur, la douceur de leur plumage.
Avec les rapprochements incroyables que permet la digiscopie, on peut presque avoir l'oiseau dans ses mains, on peut presque le toucher. On a comme une intimité, une complicité, voire une communion avec la nature. Cela s'appelle parfois la grâce... Qu'on ne s'étonne donc pas de mes plans rapprochés, souvent à la limite du cadre. Gros plans que, sur les forums photos, les photographes me reprochent avec cette critique devenue agaçante à force d'être répétée: "trop serré, trop centré". Mais dois-je révéler un secret d'enfance pour justifier mes cadrages ?


Image



Les digiscopeurs - que j'appelle volontiers les "digiscopains" - viennent le plus souvent du monde ornitho. Ce sont des gens qui ont d'abord eu le plaisir et la passion de l'observation et qui, plus tard, petit à petit, pour diverses raisons, se sont tournés vers la photo mais en gardant toujours ce sens aigu et si particulier de l'observation, en ayant davantage le goût du détail que des prétentions artistiques. Cela ne veut pas dire qu'on ne puisse pas faire de belles digiscopies. Mais une image faite en digiscopie sera belle non pas selon les critères habituels (cadrage, lumière, composition, contraste, etc) mais parce qu'elle met l'oiseau en valeur. C'est le sujet qui est mis en avant, pas le photographe...
Si, étymologiquement, digiscopie veut dire "voir (scopie) en numérique (digi)", le digiscopeur est également là pour "donner à voir" ce qu'on ne verra jamais à l'œil nu: détails insoupçonnés, nuances du plumage, mimiques, poses adoptées par l'oiseau lorsqu'il ne se sent pas en danger (l'homme en effet, se trouvant plus loin, est perçu comme moins menaçant).

Il faut peut être rappeler que la digiscopie est une technique qui consiste à coupler ou à associer (via ou non des bagues d'adaptation car certains digiscopent à main levée !) une longue-vue et un appareil photo numérique. Ce dispositif permet de bénéficier d'un fort pouvoir de rapprochement grâce à l'oculaire de la longue-vue (x20, x30 ou zoom x20 x60) et grâce au zoom de l'APN (x4 le plus souvent). La focale ainsi obtenue variant de 3 000 mm à plus de 4 000 mm ! En appliquant l'objectif de l'APN sur l'oculaire de la longue-vue et en veillant au bon alignement des axes sous peine de vignetage (franges sombres aux quatre coins de l'image), on photographie ce que verrait l'œil au travers de la longue-vue.
Je crois que les possesseurs de réflex (avec les rafales, la possibilité de monter jusqu'à 3200 iso, les viseurs bourrés de collimateurs, l' autofocus, le grand écran haute définition, le stabilisateur d'image, etc...) n'imaginent pas du tout les difficultés et par conséquent le grand mérite des digiscopeurs à sortir des images de qualité. Digiscopeurs qui, je le rappelle, font une MAP 100% manuelle et n'ont pas de stabilisateur d'image ! Sans compter qu'ils ne peuvent guère utiliser que les 100 iso car à 200 iso, il y a déjà du grain ou plutôt du bruit comme on dit aujourd'hui.

Personnellement, je suis équipé avec le matériel suivant: longue-vue KOWA TSN 884 (droite) munie de l'oculaire zoom x20 x60 + NIKON Coolpix 995 (plus récemment le CoolpixP5100) ce qui permet d'obtenir une focale de 3 500 mm environ ! A cela il faut rajouter un trépied stable et solide, et quelques accessoires très utiles: un pare-soleil d'écran (que l'on bricole soit même avec du carton et deux élastiques), un viseur point-rouge qui fait gagner du temps et de la précision dans la visée et éventuellement un déclencheur souple pour éviter toute vibration.

Image


Pour faire de bonnes images, il n'y a pas de secret. il faut:
Etre équipé d'un matériel de grande qualité est une condition quasi obligatoire. Il faut le dire et le redire: on ne peut pas faire de très bonnes images sans une longue-vue haut de gamme (apochromatique, verres traités HD ou ED, etc...).

De bonnes conditions météorologiques ont aussi leur importance. Il faut toujours privilégier une grande luminosité. Les sous-bois, les ciels gris et nuageux, les arrière-plans sombres sont à proscrire. Il faut également éviter et parfois renoncer à digiscoper quand il y a de fortes rafales de vent ou de fortes chaleurs qui créent un voile atmosphérique ou des turbulences générateurs de flou.
Une grande stabilité lors du déclenchement est primordiale. Le pouvoir de rapprochement est tel (x60, x80) que le moindre bougé engendre du flou. Un trépied robuste et solide est plus que recommandé, ainsi qu'une excellente solidarité APN/longue-vue. Un déclencheur souple ou une télécommande peuvent alors s'avérer utiles.
Une vitesse d'obturation élevée (on ne devrait jamais descendre en dessous de 1/125°) est indispensable. L"image sera d'autant plus nette que la vitesse sera grande.
Une sensibilité iso au minimum. Selon les APN, 64 iso ou 100 iso sont des valeurs idéales. On sait tous que les compacts tolèrent généralement très mal les hautes sensibilités et ne gèrent le bruit que médiocrement.
Une mise au point particulièrement précise est absolument nécessaire. Rappelons que la MAP se fait à vue sur l'écran de l'APN (d'où l'importance d'un écran large et de haute définition) en tournant manuellement la mollette de la longue-vue. La MAP est toujours le point le plus délicat de la digiscopie. Avoir une netteté parfaite sur l'écran de l'APN n'est pas aussi évident que cela. La MAP est d'autant plus difficile à faire que le sujet est éloigné.
Etre au plus près du sujet. Se rapprocher au maximum, en gardant la bonne distance de prise de vue, permettra d'obtenir des images plus nettes et plus piquées.
Enfin, il ne faut pas oublier le plaisir, un facteur déterminant dans la réussite d'une image. De ce point de vue, la digiscopie est source de grandes joies: marcher, observer, écouter, avoir tous les sens en éveil, attendre, apercevoir au loin un oiseau perché, s'approcher, se cacher, cadrer, puis, le cœur battant, déclencher enfin. Que d'émotions irremplaçables !

Mais l'important pour moi, ce n'est pas le matériel ou la technique employés c'est l'amour et la générosité que l'on met dans ses images. L'amour de la nature, en la célébrant, en témoignant de sa beauté, de sa fragilité, de sa rareté et la générosité de vouloir partager ses images, d'être comme le disait Paul ELUARD un "frère voyant", afin de montrer aux autres ce qu'ils ne voient pas, ce qu'ils n'ont pas la chance ou la possibilité de voir...

En parlant d'émotions, la plus grande a été le jour où, au bord de la Durance, s'est établie entre un Petit Gravelot et moi une relation de confiance et de respect. Il s'est posé. Il est venu vers moi. J'étais pourtant bien visible, pas du tout caché ni en tenue camouflage.
C'était en fin de journée, j'étais sur une digue et je photographiais au loin des grèbes huppés sur le plan d'eau. Il s'est approché. Il m'a regardé. Il s'est encore approché et j'ai pu voir dans son gros oeil rond qu'il n'avait pas peur.. Je n'ai plus bougé, je n'ai plus respiré, je n'ai même pas osé appuyer sur le déclencheur (de toute façon, à moins de deux mètres, il était trop près). J'avais des crampes au doigt, des crampes aux jambes mais cela a été un instant magique, incroyable. On est resté comme cela tout les deux à se regarder pendant cinq bonnes minutes. C'est long. Quelle émotion ! Mon cœur s'est un peu affolé , je pense que le sien aussi devait être affolé. Et puis, il s'est envolé et moi j'ai mis du temps à m'en remettre...
Qu'était-il venu me dire ce Petit Gravelot ? Le saurais-je un jour ? Il me reste heureusement ce portrait avec la goutte d'eau au bec, une image qui a beaucoup de valeur pour moi.

Image

Digiscoper les petits oiseaux n'est pas chose facile: ils sont vifs et remuants et en digiscopie, on photographie "à l'ancienne": MAP 100% manuelle (et qu'il faut refaire chaque fois que l'oiseau bouge !), pas de collimateurs et pas de stabilisateur d'images. Mais c'est toujours un grand plaisir de ramener ce genre de clichés (zoom x20 et distance 10 mètres environ):

Image



Image



Image



La Camargue est un lieu où je me rends souvent. Etant instituteur, j'ai la chance d'avoir, comme les enfants, des mercredis de repos et des jours de vacances où j'en profite pour "aller aux oiseaux" et retrouver dans la nature cette paix, ce bien-être, cet émerveillement, ces odeurs, ces couleurs, ces bruits, cette sensualité, cette communion avec la vie qui me sont essentiels. Ce sont des moments de joies simples, de pur bonheur où l'on redécouvre un peu l'éternité des choses: un héron cendré en 2009 est pareil à un héron cendré d'il y a deux mille ans et un ciel d'orage, le bruit du vent dans les roseaux ou sa caresse dans les plumes d'un oiseau n'ont pas changé non plus. Il n'y a alors plus de temps, plus de lieu... ce sont des moments d'absolu !

Image



Image



Image



Mais j'aime aussi beaucoup faire des plans rapprochés, des portraits. Petite précision: les images ne sont pas recadrées, ce sont toutes des pleins écran d'APN. J'utilise alors, lorsque les conditions le permettent, le zoom jusqu'à x45 (mais il ne faut surtout pas le dire aux débutants, car on ne devrait jamais dépasser au grand maximum les x30). Les oiseaux sont entre 15 et 20 mètres environ...


Image



Image



Image



Image

_________________
Amicalement

Diaph_Frame#photographie


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 10 Janvier 2010, 21:06 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 03 Mars 2009, 09:40
Messages: 8227
Localisation: Le pays du calva
Matériel: Pentax K1 II, 24-70 Pentax, 100 Pentax Macro, 50 mm 1.4, 150-450 mm Pentax, TC 1.4, 14mm Samyang
Localisation: Caen
Grand merci à toi d'avoir joué le jeu! :D

_________________
Stages photos en Normandie


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 10 Janvier 2010, 21:47 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 17 Avril 2009, 21:45
Messages: 5610
Localisation: Freix Anglards (15)
Matériel: Canon EOS 450D - Canon EF-S 18-55 IS et EF-S 55-250 IS - Sigma 105mm f/2,8 macro et 10-20mm f/4-5,6
Magnifique témoignage Roland ! :good:
On sent ton amour, ton respect, ta passion pour ce monde merveilleux des oiseaux !
Le passage sur ton rêve d'enfant est très émouvant !
Malheureusement, c'est un monde auquel, photographiquement parlant, j'ai difficilement accés... Par contre, comme cet après-midi, quel bonheur de prendre le temps d'observer le manège d'une mésange charbonnière entre la mangeoire et le poirier tout enneigé ! :D
Merci à toi pour ces magnifiques photos, qui nous éblouissent à chaque fois par leur beauté, leurs détails, leurs émotions :love: . Tu rends un superbe hommage à Dame Nature ! :good:
:prosterne:

A+
Fred

PS : ton passage sur les instits et leur chance d'avoir les mercredis et autres vacances pour s'adonner à leur passion m'a bien fait sourire :D ! Je me sens moins seul ! ;)
Et, une nouvelle fois, bravo les modos pour le choix du grillé ! :bravo:

_________________
Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir, et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns ! (J. Brel)

Une envie de Nature ? Venez faire un tour sur mon site : Passion Nature !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 10 Janvier 2010, 21:56 

Enregistré le: 01 Mars 2009, 19:52
Messages: 728
C'est vraiment super,
merci Roland pour tous ces mots, c'est aussi ainsi que je conçois la photographie animalière et particulièrement les oiseaux que je rencontre de plus en plus dans mon nouveau lieu de vie, le Morbihan.
Christian.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 10 Janvier 2010, 22:00 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Décembre 2009, 19:57
Messages: 3966
Localisation: Aix les Bains (Savoie)
Très beau témoignage pour la nature Roland :good: Si tout le monde pouvait être comme toi :roll:

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 10 Janvier 2010, 22:09 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 16 Mai 2009, 20:59
Messages: 3399
Localisation: Au Québec ;)
Bonsoir Roland,tout d'abord félicitations et un énorme merci pour ton grand savoir et aussi ton humilité malgré le grand art photographique qui te désigne! Ton style de photo est ta marque et tu as su la gardé même si parfois tu avais des commentaires différent pour ça aussi je te dit grand respect!
J'ai nul besoin de te redire mais je vais le dire quand même :D je suis fan de tes séries d'oiseaux et ça depuis mon arrivé sur ce forum,que ce soit du plus commun au plus recherché tu les mets tous en valeur au plus grand plaisir de nos yeux!

Encore merci de nous faire partager ta passion :prosterne:

_________________
http://www.flickr.com/photos/kinasunflower/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 10 Janvier 2010, 22:37 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 09 Mars 2009, 22:08
Messages: 8993
Localisation: Pyrénées Orientales
Matériel: Canon 7D. 100 f2.8. 50 1.8 17 - 85 mm f/4 - 5.6 et le 300 f4
une deuxième fan
comment peux t-on faire pour passer sur un de tes post et ne rien avoir a dire
c'est pas possible tellement tes photos sont belles et ces oiseaux ont l'air tellement proches et le mieux comme tu dis sans déranger ce petit monde
un bravo a toi
on attend toujours tes séries avec grande impatience
merci

_________________
Patricia


http://patriciasilva66.wix.com/patricia ... erie/c1xmw


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 11 Janvier 2010, 12:06 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Mars 2009, 21:52
Messages: 2679
Localisation: Provence
Merci à vous tous et merci à l'équipe du forum de m'avoir mis ainsi "sur le grill", même si ça n'a pas été facile...
Cela permettra, je l'espère, de mieux faire comprendre ma démarche. J'ai l'habitude de dire que je ne fais pas des photos d'oiseaux mais des oiseaux en photos. Le distingo est subtil mais il est très significatif pour moi. Question d'humilité encore.
Et en parlant d'humilité, c'est bien une relation de simplicité, de vérité, un sentiment d'appartenance, de filiation, un désir d'harmonie, une volonté de communion qu'il faut avoir avec la Nature. Sans cela, on ne peut pas l'aimer, la comprendre et la respecter. Je serais d'ailleurs assez "peau rouge" ou "franciscain" dans ce domaine: frère arbre, frère oiseau... oui, ce sont des mots que j'emploierais bien sans crainte du ridicule.

_________________
KOWA TSN 884 + NIKON Coolpix P5100
"être simple pour être vrai..."


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 11 Janvier 2010, 13:51 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 01 Mars 2009, 18:25
Messages: 2729
Localisation: Normandie
Merci Roland de nous avoir fait partager ta passion pour la digiscopie. Quel joli témoignage et quel respect de la nature et des oiseaux. Je te tire mon chapeau et reste admirative de toutes les belles images que tu nous montres avec toute cette simplicité et cette émotion. :bravo: :bravo:

_________________
Amicalement. Patricia

Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves"


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 11 Janvier 2010, 14:10 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 05 Janvier 2010, 12:25
Messages: 11370
Localisation: Marigny Marmande (37)
Matériel: Nikon et autre
Localisation: terre
rien à dire de plus, tout a déjà été dit...
juste un mot: bravo
:bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:
:good: :good: :good: :good: :good: :good: :good: :good: :good: :good: :good: :good:

_________________
Amicalement
mes images:
Image

mon blog photo et nature
http://photos-nature.over-blog.fr

"c'est la pratique de la torture qui permet de distinguer à coup sur l'homme de l'animal"


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 11 Janvier 2010, 17:14 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 19 Avril 2009, 18:51
Messages: 3053
Localisation: Val d' Oise
superbe passage sur le grill :good:
une noble approche de la digi !!
bref j'suis, moi aussi, fan :prosterne:


P.S : j'aimerais bien faire des photos comme toi, trop centrées, trop serrées.... ;)

_________________
mes carnets de voyages et autres :
Image

et pour voir les photos en grand format :
http://www.flickr.com/photos/troll2000/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 11 Janvier 2010, 17:30 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Février 2009, 15:25
Messages: 18155
Localisation: Bernex Suisse.
Matériel: Nikon: D4s, D4, D200 | 800 5.6E VR, 300 2.8G VR, 105 2.8G VR, 16-35 4G VR, 50 1.2, 10-20 3.5
Localisation: Suisse
A mon tour de te féliciter Roland.
Je t'ai découvert dans ce forum, et en voyant le résultat obtenu en digiscopie, tu nous fais tous pâlir d'envie. Je ne pensais pas
que l'on pouvait arriver à sur-passer et atteindre un niveau d'une qualité aussi élevée par l'entremise de cette technique.
A tel point que je me sent tout petit avec un matos à faire pâlir n'importe quel amateur photographe animalier. Il me reste cependant énormément de question sur cette technique, car il y a le facteur rapidité qui doit intervenir, j'ai également une longue-vue comme la tienne et de mettre l'oiseau dans la lentille n'est pas toujours évident, l'oiseau déjà parti vaquer à ses habitudes alimentaires.
Loin d'être évident en plus de manier deux instruments comme ceux que tu emploies.

je souligne aussi dans ce que tu fais (ou nous présente), toute la partie du développement. Ici c'est sans "tâches", la perfection,
les couleurs, la luminosité traitée à la perfection, je serais enclin à dire; du travail de PRO! et je pèse mes mots.

Merci de nous avoir fait partagé ton expérience avec toute cette explication, je trouve que c'est des plus bénéfiques pour nous tous
même si nous ne faisons pas de digiscopie. Tu restes un fan pour moi et merci pour ton partage ici!

Gygy

_________________
La nature nous donne tout, il suffit de la regarder et de la respecter (Gypaète)

Image


Modifié en dernier par Gypaète le 13 Janvier 2010, 23:44, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 11 Janvier 2010, 18:12 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Octobre 2009, 23:04
Messages: 3050
Localisation: Rhône
Matériel: Mon instinct et mon reflex
:bravo: :bravo: Bravo Roland,
:thinking: Tu m’avais déjà ému par tes magnifiques photos et aujourd’hui tu le fais par un discours que je pense très sincère et plein de sensibilité sur ta passion de faire de la photo de ton approche sans perturber ton sujet... :prosterne:
:vieux: Tes photos sont le reflet de ton âme.

Marco

_________________
Amicalement
Marco

Le bonheur pour une abeille ou un dauphin est d'exister, pour l'homme, de le savoir et de s'en émerveiller

Mes Galeries voir ici: http://marcremyphotographies.jimdo.com/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 11 Janvier 2010, 23:23 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 16 Novembre 2009, 14:14
Messages: 3070
Localisation: Région de Bordeaux
Bonsoir Roland,

J'ai lu hier soir ce texte qui ressemblait à une image; une image qui aurait la qualité des tiennes :haha:
Je vais te répondre bientôt, plus complétement, par un message privé car ton texte, comme ton récent article, méritent plus qu'un commentaire rapide.
Comme toi, je suis amoureux des oiseaux depuis quelques décennies; comme toi je pense qu'il n'existe pas de meilleure image de la liberté que l'oiseau; peut-être pas de meilleure image de la beauté, d'ailleurs ???.
Tu as raison, je crois, sur l'essentiel :biere:
Alors, en attendant mieux, merci d'être passé sur le grill; et merci à Images et Nature d'avoir pensé à toi, en premier.

Amicalement,

Patrick

_________________
Qui se rend au pays de l'oiseau y découvre la sagesse, le courage, la beauté et le rêve.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Roland et la digiscogrillade
MessagePosté: 12 Janvier 2010, 00:08 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Avril 2009, 10:15
Messages: 8120
Localisation: Rhône Alpes
Matériel: 1DMKIII - 70-200 f4, 100 f2,8, 100/400 f4.5 - 5,6
Bonsoir Roland et encore une fois merci pour ta participation et la qualité de ton texte et des images que je découvre avec toujours autant de plaisir ;) .

L'objectif étant de poser des questions pour mieux comprendre et appréhender ta grillade, j'en ai une qui me tarabuste :thinking: . Je ne vois aucun déclencheur filaire ou télécommande sur ton installation est ce que ces accessoires font parti de ton sac ? et comment gères tu les possible flou de bougé vu la focale que représente ton installation ??

Merci pour ce complément d'info ;)


Seb

_________________
Ma galerie ... :
Image

Envie d'un stage photo ?? voici notre planning
Nouveau sur le forum ... ou pas ... Localisez vous sur la carte I&N


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Theme created StylerBB.net & kodeki
Traduit par phpBB-fr.com