Dernière visite: Nous sommes le 20 Juin 2019, 10:05


Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Nouveau règlement à partir du 20/10/2016

Dans ce salon seuls les échanges ayant un lien direct avec la nature ou la photographie sont autorisés.
Les sujets" polémiques" tels que la chasse ou les pétitions seront débattus par la modération avant toute publication sur le forum.
Les conversations antérieures à cette date et n'ayant aucun rapport avec la nature ou la photographie sont verrouillées à partir de cette date.

La modération.



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 10 Janvier 2019, 21:52 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 09 Novembre 2015, 22:28
Messages: 4121
Matériel: Nikon D850 - 150/600 Sigma S - 105 Sigma 2.8 - Sigma 120-300 2.8 S - 24/70 2.8 - 180 Sigma 2.8
Localisation: Alpes Maritimes
Dans la cadre de ma profession je reçois chaque année de nombreuses photos à traiter. Mon temps professionnel est occupé à 70% par le développement, l'amélioration, voir l'optimisation de l'image, en vu d'insérer ces captations dans des revues (presse papier) ou digital (site internet), espaces publicitaires, chartes graphiques...
L'année 2018 n'échappe pas à la règle et c'est plus de 7000 images qui sont passées par mon écran.
Les photos émanent le plus souvent de professionnels (photo reporters, photographes studio, photographes événementiel, ou amateurs).
Sur la totalité des images que j'ai été amené à traiter seulement 384 n'ont fait l'objet d'aucune amélioration et ont été insérées telles qu'elles. Ce qui veut dire que la plus grande majorité des images présentaient des défauts. Balance des blancs, flou de bougé, surexposition, sous-exposition, netteté approximative...
Lorsque j'interroge les auteurs de ces photos sur les raisons de ces captations finalement très moyennes en qualité, la plus part des réponses concernent le matériel qui semble avoir fait défaut, au point que l'on peut vraiment se poser la question sur la fiabilité de nos "chers" objectifs et boîtiers.
Mais soyons sérieux, le matériel même s'il ne fait pas le photographe est aujourd'hui très performant, satisfaisant si l'on considère que l'on sait s'en servir.
A l'heure ou j'écris ce texte onze milliard huit cent trente millions de smartphone circulent sur la planète, et seulement un utilisateurs sur dix mille utilise les réglages approfondis pour améliorer ses prises de vue. Pire une enquête du "Nouvel Obs" indique que sur 11000 utilisateurs de reflex, plus de 9000 utilisent seulement le tout automatique pour réaliser leurs photos. Il s'agit pour la plus grand majorité d'utilisateurs amateurs et experts. Mais les professionnels ne sont pas en reste, puisque cette même enquête démontre que pour des raisons de stockage et de flux en liaison le RAW natif avec ou sans compression est très rarement utilisé.

Sur le forum I&N je suis émerveillé par les images postées et je ne peux qu'applaudir leurs auteurs. Mais souvent aussi, trop souvent je constate que les membres sont plus affinés en termes de chasse d'image qu'en termes de maîtrise technique.
Que dire quand un photographe du forum après de très longues heures d'affût ou d'approche rate sa captation, alors qu'il n'aura peut-être plus jamais la chance de croiser la martre ou le renard tant espéré.

J'ai la chance chaque année de former cinq à huit étudiants en fin de cursus qui espèrent intégrer une agence ou régie publicitaire, un organe de presse, ou plus simplement de pouvoir un jour vivre de leur production photographique., d'infographie, ou de graphisme. PAO et DAO étant étroitement liées aujourd'hui à l'infographie générale.
Je suis amené à suivre leur parcours avant et après leurs passages en ma compagnie. Leurs résultats sont autant de joies ou de déceptions pour moi.
Je suis toujours très optimiste quand il font la démarche qui consiste à compléter leurs formations en passant par un stage photo avec un professionnel qui aura la tâche de leur faire découvrir le potentiel technique de leurs équipements.
A chaque retour vers moi ils me disent leurs étonnements, leurs vision revisitées, leurs approches de la photographie et de la création irréversiblement changées.
Leurs aptitudes à "voir" les composantes de ce qui fait une bonne image sont décuplées et ils ne regrette pas d'avoir sauté le pas.

Alors à tous ceux qui liront ces quelques lignes, osez le stage photo avec un pro de la photo nature, jetez vous dans la création artistique tant espérée, comprenez enfin les importantes propriétés de votre matériel pour que le jour venu, vous puissiez gratifier le forum d'une image exceptionnelle en tous points.
Alors vous vous lèverez le matin suivant avec un constat magique et irremplaçable, vous aussi vous êtes un artiste...

Bonne année sur I&N à tous.

Philip


Fichiers joints:
Bonne année I&N.jpg
Bonne année I&N.jpg [ 177.79 Kio | Vu 624 fois ]

_________________
Il n'y a pas de plus noble art que ce lui de donner du bonheur... (P.T Barnum)
Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 12 Janvier 2019, 22:47 

Enregistré le: 07 Avril 2013, 15:23
Messages: 1159
Matériel: nikon
Localisation: 77
Jorel a écrit:
Alors vous vous lèverez le matin suivant avec un constat magique et irremplaçable, vous aussi vous êtes un artiste...

Mais...nous sommes déjà tous des artistes.. :lol:

J'aime la petite phrase de notre ami "puma":
L'identification d'une espèce n'est rien, comparé à l'émerveillement lié à sa rencontre...
Immortaliser ces moments suivant nos "moyens" (matériel et intellectuel), n'est ce pas l'essentiel ? :thinking:

_________________
" La bourse ou la vie ? ". Visiblement, l'Humanité semble avoir choisi la bourse !.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 12 Janvier 2019, 23:59 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Novembre 2010, 18:43
Messages: 23329
Localisation: orne 61
Matériel: Canon et Sigma EX
Localisation: Orne
Un beau message car j'en aurais bien besoin.

_________________
Jacques

site :http://jacquesriviere61.free.fr
www.oiseaux.net/photos/jacques.riviere/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 13 Janvier 2019, 00:43 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Août 2014, 13:54
Messages: 2631
Localisation: F-28
Matériel: canon FF, pour macro et photo animalière
Localisation: F-28
eh oui, Philip, on est dans un temps où doit se passer immédiatement et laisser l'appareil gérer, c'est aussi gagner le temps du PT et s'affranchir du mode d'emploi..

_________________
The poetry of earth is ceasing never. John Keats
https://www.flickr.com/photos/145486303@N02/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 13 Janvier 2019, 10:21 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 22 Février 2010, 15:42
Messages: 3134
Localisation: Entouré d'eau salée.
Matériel: Simple & Varié
Localisation: Metropole
Bonjour,
Nous sommes TOUS DIFFERENTS !

Il me semble que: "autant de photographes, autant de façons de concevoir la photographie"
& "autant de façons différentes de se faire plaisir" ....

Mais, Il me semble (seulement), car je ne détiens aucune vérité, et encore moins de certitude .... (absolues) ....

varie a écrit:
... J'aime la petite phrase de notre ami "puma":
L'identification d'une espèce n'est rien, comparé à l'émerveillement lié à sa rencontre...


Merci Jacky. :good:

Puma

_________________
L'identification d'une espèce n'est rien, comparé à l'émerveillement lié à sa rencontre


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 15 Janvier 2019, 11:10 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Mai 2012, 14:32
Messages: 605
Matériel: 7D mk II
Localisation: Au bout du monde
Bonjour Jorel,

Merci pour le partage de ce message, auquel je suis particulièrement sensible.
J'y suis confrontée au quotidien moi aussi (pas tout à fait le même job que toi visiblement, mais l'issu est le même, bref.). Je suis en partie heureuse de n'être pas la seule à faire ce constat et il n'est malheureusement pas évident d'échanger autour de ce sujet avec tout le monde.. Un sujet parfois tabou, notamment auprès, et entre "pro" dont je fais "partie" (sans pour autant me considérer comme tel). Bien triste toute de même, face à cette évolution du développement de l'image qui, pour moi, deviens presque affligeant..
Quoi qu'il en soit, comme évoqué, chacun évolue à sa façon, il y a du bon comme du moins bon dans tout cela. L'essentiel étant d'en avoir conscience et de réagir en conséquence, du moins pour ceux qui le veulent.

L'oeil reste l'outil le plus affiné, l'expression et la réalisation de l'image est pour moi le témoignage du regard.. Chacun le conçoit comme il le veux mais si un grand nombre se pli uniquement à la course à l'image, c'est que pour ceux-là, la passion et le désir d'expression n'y est peut-être pas vraiment.

Comme dirait certains : l'essentiel n'est pas la façon dont tu y arrive, mais le résultat ! Après chacun l'interprète, le conçoit (et l'accepte) comme il le veux ! A méditer...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 04 Février 2019, 17:05 

Enregistré le: 07 Juillet 2018, 10:45
Messages: 107
Localisation: Picardie
Matériel: Nikon D5100 + Nikoor 55-300 f4.5-5.6 + Nikkoor 200-400 f4 vr
Localisation: Picardie
Intéressant, je ne suis qu'un simple passionné et cela fait 2 ans que je suis en manuel (juste les isos en auto) être photographe c'est maitriser sont boitier. Si la technique est maitriser il n'y a pas d’intérêt a dénaturer une image par la retouche..


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 04 Février 2019, 20:56 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 09 Novembre 2015, 22:28
Messages: 4121
Matériel: Nikon D850 - 150/600 Sigma S - 105 Sigma 2.8 - Sigma 120-300 2.8 S - 24/70 2.8 - 180 Sigma 2.8
Localisation: Alpes Maritimes
Gimli a écrit:
Intéressant, je ne suis qu'un simple passionné et cela fait 2 ans que je suis en manuel (juste les isos en auto) être photographe c'est maitriser sont boitier. Si la technique est maitriser il n'y a pas d’intérêt a dénaturer une image par la retouche..


Effectivement, la "retouche" étant normalement située en dernier recours d'une démarche qui ne trouve son intérêt que dans la fonction première qu'est la photographie. Capturer un moment que l'on juge important par la beauté à évoquer ou à montrer...

_________________
Il n'y a pas de plus noble art que ce lui de donner du bonheur... (P.T Barnum)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 05 Février 2019, 08:34 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juillet 2010, 10:14
Messages: 21309
Matériel: Nikon D 500 - D800 - 200/500 - 10-24 et 50F 1.4 Tamron 18/400
Localisation: VAUCLUSE
Salut Philip ,ton message est tellement vrai et interpelle ,et surtout étonne quand à l'issue des stages et formations pour un certain nombre de professionnels .
De mon côté ,moi qui ne suis qu'un humble amateur passionné avant tout de nature ,je me dis sans arrêt que je vais m'y mettre ,pour tendre vers ce moment de grande satisfaction devant la production d'une image parfaitement aboutie après un post traitement judicieux ,mais je n'arrive pas à franchir le pas car ce qui me passionne justement (et beaucoup le savent à présent sur ce forum )c'est l'exploitation maximum du matériel à ma disposition même si ce n'est pas une "Ferrari" grâce aux conseils chopés de ci de là et surtout une recherche et un tâtonnement personnel .
Par contre j'admire énormément ce que certains sont capables de faire avec les logiciels post traitement ,mais ce n'est pas mon truc .
Et comme le dit judicieusement Puma

Puma a écrit:
Il me semble que: "autant de photographes, autant de façons de concevoir la photographie"
& "autant de façons différentes de se faire plaisir" ....

Par contre sur la phrase de Lorelei

loreleï a écrit:
Comme dirait certains : l'essentiel n'est pas la façon dont tu y arrive, mais le résultat ! Après chacun l'interprète, le conçoit (et l'accepte) comme il le veux ! A méditer...

Je dirai plutôt le contraire ,l'essentiel n'est pas le résultat ,mais la façon dont tu y arrives


Mais ,la vie est faite de changement de cap et de nouvelles voies à explorer (c'est indispensable pour bien vieillir et ne pas devenir un "vieux c.n") et si un jour l'envie me prend d'approfondir le post traitement ,l'utilisation du raw et de photoshop ce serait avec un immense plaisir que je te demanderai de me servir de guide dans cette recherche ;) car j'admire l'homme avant tout.
Dominique

_________________
La photo,c'est la chasse des anges.
On vise et CLAC.
Pas de mort,mais un éternel

Chris Marker .


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 06 Février 2019, 10:33 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 08 Août 2017, 17:51
Messages: 2336
Localisation: Crozon (29) et Montézic (12)
Matériel: Nikon D750/D7100/D500 + Nikon 300mm f/4 PF ED VR /Nikon 200-500 mm + Sigma 24-105 mm + Sigma 150 mm
Localisation: 29160 et 12460
Bonjour à toutes et tous.
En substance, Philip nous dit que l'art photographique requiert la maîtrise de la technique, laquelle s'acquiert plus aisément ou plus complètement avec l'assistance provisoire d'un spécialiste.
Il serait bien difficile d'objecter à cela, mais on peut rappeler le grand plaisir de l'auto-formation et l'aide apportée par des forums sous réserve d'abonder en commentaires détaillés, pertinents et rigoureux mais bienveillants.
Certains des réglages techniques requis doivent impérativement être maîtrisés à la prise de vue quand d'autres peuvent se corriger à l'occasion du post-traitement ( même s'il est préférable de les régler en amont ).
Pour une même exigence de qualité, l'usage exclusif du format JPEG suppose une meilleure maîtrise technique de la prise de vue photographique alors que l'usage du format RAW autorise une moindre maîtrise de certains aspects de celle-ci en la compensant par une bonne maîtrise de la technique du post-traitement. On conçoit aisément que les meilleurs photographes seront très certainement ceux qui sont maîtres en tous ces domaines.
Là d'où le vrai débat pourrait naître, c'est de l'insistance de Philip sur la composante artistique de l'activité de photographie-nature, puisqu'il me semble que l'art est création/transfiguration et non reproduction et que je doute que nous répondions tous de la même manière aux questions suivantes :
- est-ce que je veux témoigner ou créer, reproduire ou transfigurer ? ( créer à la prise de vue des situations qui auraient été très peu probables en cet instant et en ce lieu ou bien effacer ou créer des aspects visuels lors du post-traitement ).
- est-ce que mes images auraient pour moi la même signification et la même valeur si je les réalisais dans le confort de mon salon ou de mon jardin ?
- est-ce que mes images auraient pour moi la même signification et la même valeur si je n'avais à l'esprit les circonstances de leur prise de vue, le lieu , les bruits , l'ambiance , et l'histoire dans laquelle elles s'insèrent, et surtout si je n'avais pas vécu ces bruits, cette ambiance et cette histoire ?.
-est-ce qu'une photographie exposée sans autre précision a le même intérêt qu'une même photographie accompagnée du texte décrivant le lieu, les bruits, l'ambiance et l'histoire ?
- est-ce que dans l'expression "chasse photographique" le seul mot vraiment important est "photographie" ?
- etc.

François


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 06 Février 2019, 21:27 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 09 Novembre 2015, 22:28
Messages: 4121
Matériel: Nikon D850 - 150/600 Sigma S - 105 Sigma 2.8 - Sigma 120-300 2.8 S - 24/70 2.8 - 180 Sigma 2.8
Localisation: Alpes Maritimes
Voilà des réponses qui valorisent le partage et qui traduisent de l'intérêt même de l'échange dans sa complexité et surtout sa perception.
Quand je relis mon texte je veux inciter tous ceux qui ont la chance de posséder un matériel photographique de bon niveau de profiter pleinement de leurs matériels.
je vois trop souvent des amateurs au sens noble de terme s'acheter un boitier professionnel avec des optiques à plusieurs milliers d'euros et sortir des photos très limites techniquement parlant.
Chacun pourra interpréter mes mots et soulignera ma volonté de vouloir créer, mais la photographie n'est elle pas un art qui requière un minimum de sens artistique ?
Se contenter de jouir d'un super matériel sans en maîtriser la technique et surtout les propriétés c'est un peu vouloir conduire une Ferrari pour aller faire ses courses.
ça flatte l'égo, mais ça pollue la planète...
Quand je préconise de valoriser sa pratique en allant voir un pro de l'image c'est avant tout pour avoir un oeil photographique, pour enfin percevoir les possibilités de créations qu'impose un minimum d'apprentissage.
Il n'y a dans ma démarche aucun intérêt particulier, aucune démarche critique incitant à la consommation. Il n'y a que la volonté de faire valoir un art qui mérite un minimum de compréhension dans sa démarche.
Sur le forum je note quelques fois des interventions qui montre à quel point le fossé est énorme dans la perception des défauts, des manques et des points fort d'une photographie.
Je sais par expérience qu'un forum traduit souvent une volonté de partage incitant à la bienveillance. L'indulgence y est prôné, et c'est bien normal. Mais est-elle valorisante quand il s'agit d'être objectif ?
Maintenant parlons du post traitement. Traiter une image est un art aussi quand il s'agit de partir d'un fichier résolument voulu sobre et plat à la prise de vue.
Prenons le cas des photos d'un maître en la matière. Patrick Goujon - ses photos sont pensées à la prise de vue résolument en choisissant un RAW à traiter pour en faire une véritable oeuvre d'art photographique. C'est un choix et c'est respectable.
Mais nous parlons ici de traitements et pas de retouches. Les retouches sont à bannir si elle induisent un changement partiel ou total de la captation originale.
Je pense effectivement qu'il y a autant de photographes que de boîtiers, mais qu'il serait bon pour tout le monde de considérer que le matériel ne fera jamais le photographe.
C'est pourtant ce que je ressens le plus souvent lors d'expos, de festivals. La première question posée est souvent sur la marque et le matériel employé.

Voilà ce que je veux par ma démarche, essayer de valoriser dans l'art photographique, cet instant qui reste si infime, si fragile, qui interpelle quand il s'agit d'exploiter en un temps très court une technique qui se doit d'être optimale à défaut de regretter le temps venu, de ne plus avoir la chance de croiser à nouveau l'animal ou l'insecte espéré depuis longtemps.

Philip

_________________
Il n'y a pas de plus noble art que ce lui de donner du bonheur... (P.T Barnum)


Modifié en dernier par Jorel le 07 Février 2019, 21:52, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 06 Février 2019, 23:32 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juillet 2010, 10:14
Messages: 21309
Matériel: Nikon D 500 - D800 - 200/500 - 10-24 et 50F 1.4 Tamron 18/400
Localisation: VAUCLUSE
Jorel a écrit:

Il n'y a dans ma démarche aucun intérêt particulier, aucune démarche critique incitant à la consommation.

Voilà ce que je veux par ma démarche, essayer de valoriser dans l'art photographique, cet instant qui reste si infime, si fragile, qui interpelle quand il s'agit d'exploiter en un temps très court une technique qui se doit d'être optimale à défaut de regretter le temps venu, de ne plus avoir la chance de croiser à nouveau l'animal ou l'insecte espéré depuis longtemps.

Philip


C'est bien ainsi que j'ai compris le sens de ton post ,qui a pour intérêt de faire réfléchir et se poser les bonnes questions et c'est ce qui me plait avec un forum ou il y a eu des échanges intéressants sur le problème soulevé .
Hélas ,c'est un peu comme à l'école lors de la réunion des parents d'élèves ,c'est souvent les parents des bons élèves avec lesquels il n'y a pas de difficultés particulieres qui se déplacent .Ceux par contre pour lesquels il y aurait à redire ne sont pas présent..... :roll:

Tu remarques aussi:'un forum induit une volonté de partage incitant à la bienveillance et que l’indulgence y est prôné ".
C'est pour cela que j’apprécie les remarques dites "pinailleuses " à tort , de gens comme toi ,François (fsannier) Denis ou Robert car elles permettent de la part de membres qui ont une maitrise supérieure à la moyenne dans certains sujets ayant trait à la photographie (technique comme connaissance de l'environnement ou des espèces) de nous hisser vers le haut .Hélas c'est l'époque des fleurets mouchetés et non plus des duels au premier sang ,disons plutôt de la langue de bois et du "flattage" d'ego alors les amoureux de la flatterie quittent le bateau..... C'est bien dommage ,mais il faut faire avec et comme je dis souvent ici ce n'est pas grave si notre petite communauté se réduit ,m'est avis de persister dans cette voie grâce à des membres comme vous .
Dominique

_________________
La photo,c'est la chasse des anges.
On vise et CLAC.
Pas de mort,mais un éternel

Chris Marker .


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 07 Février 2019, 11:03 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Mai 2012, 14:32
Messages: 605
Matériel: 7D mk II
Localisation: Au bout du monde
Bonjour,

Je reviens là dessus Dominique :

Par contre sur la phrase de Lorelei
loreleï a écrit:
Comme dirait certains : l'essentiel n'est pas la façon dont tu y arrive, mais le résultat ! Après chacun l'interprète, le conçoit (et l'accepte) comme il le veux ! A méditer...

Je dirai plutôt le contraire ,l'essentiel n'est pas le résultat ,mais la façon dont tu y arrives

Mille merci Dominique de me rassurer en ce sens ! je suis exactement du même avis que toi, malheureusement je ne fais que renconter l'inverse dans mon exercice professionnel où j'évolue, ce qui me chagrine de plus en plus... Difficile parfois d'accepter le chemin suivit par mes confrères, mais business oblige... C'est un autre aspect de la photographie, et un autre débat je crois.. L'essentiel est pour moi de savoir respecter ses propres valeurs et de pouvoir les appliquer comme il se doit, libre à chacun ensuite de choisir sa voie.

Pour en revenir au sujet, à mon sens, le soucis à prendre en compte à travers cet usage intensif du matériel est aussi la course à "l'image", avec le développement des réseaux sociaux, de l'image à tout va, à tord et à travers, un public de plus en plus large se tourne vers du matériel d'excellente qualité, espérant faire de belles images "Instagram" sans pour autant maitriser quoique ce soit ni même s'y intéresser un minimum !
Un exemple tout bête (même si je ne jette la pierre à personne, ni ne dénigre qui que ce soit), il m'est arrivé de croiser une personne en possession d'un 1Dx mkII flambant neuf, curieuse (et surtout enchantée de rencontrer un photographe ,qui j'aurais cru passionné, sur mon île !) j'ai ainsi cru avoir affaire à un connaisseur.. Voulant discuter, après un court échange dénuer de maîtrise, je me suis retrouvée dans la situation où il m'a demander de l'aider à ôter "le mode rafale" de son boitier... Cette personne n'avait en réalité aucune notion de photographie, aucunement envie d'apprendre à maitriser son jouet, ni conscience de ce qu'il posséder, et après quelques minutes de conversation il m'a seulement avouer l'avoir acheter pour faire de belles photos comme "tout le monde".. Tout cela pour dire que la passion que nous pouvons porter envers la photographie est surtout une perception propre à chacun, tout comme la volonté de vouloir développer un quelconque "oeil photographique".

D'ailleurs, cette course à l'image, cette chasse photo, ramène à un sujet qui à déjà été abordé il me semble : l'éthique photographique, qu'il soit lié à la nature, ou à l'Art, ou au respect de la Photographie, il entre aussi en jeu dans ce phénomène de consommation de "l'image parfaite".

Je me permet de rebondir sur ce que tu dit Jorel :
" Sur le forum je note quelques fois des interventions qui montre à quel point le faussé est énorme dans la perception des défauts, des manques et des points fort d'une photographie.
Je sais par expérience qu'un forum traduit souvent une volonté de partage incitant à la bienveillance. L'indulgence y est prôné, et c'est bien normal. Mais est-elle valorisante quand il s'agit d'être objectif ? "


Le problème étant que chacun à une conception propre de la photo. Les goûts et les couleurs varient tellement que l'objectivité perd parfois son sens.. Et si l'on rajoute le critère artistique, là on perd parfois encore plus en objectivité ! Dans certains cas, ce côté artiste est utiliser à tord comme une excuse faisant entorse à toutes notions de technicité, et de maîtrise. C'est à mon sens, pour certains, une façon de se cacher derrière un déni !
Véritablement, tel un jury face à un verdict, difficile de plaire à tous, mais surtout, difficile de convenir à tous !

Si chaque photographes se posaient autant de questions que ce qui à été relevé sur ce sujet, et que chacun y mettait un peu plus de volonté et de persévérance dans la réalisation de ses clichés, il y aurait matière à refaire la photographie actuelle au sens propre !

Quoi qu'il en soit, tout cela ne reste que mon avis perso, et j'ai eu grand plaisir à évoquer de cela avec vous, et surtout pouvoir constater des avis similaires aux miens ! un grand merci !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 07 Février 2019, 21:09 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 09 Novembre 2015, 22:28
Messages: 4121
Matériel: Nikon D850 - 150/600 Sigma S - 105 Sigma 2.8 - Sigma 120-300 2.8 S - 24/70 2.8 - 180 Sigma 2.8
Localisation: Alpes Maritimes
Voilà un post qui me parle et me fait vraiment plaisir. Je vois que le niveau de partage est très motivant et produit un effet de réflexion qui valorise des propos intelligents. Je me dis que je ne suis pas si éloigné de ce que vous pensez.
Oui la photographie "embarque" et fait réfléchir. Et c'est pour moi un des facteurs à prioriser. La prise de conscience, quand on achète du matériel, sa revente, sont réel intérêt par rapport à sa pratique.
L'impact sur le vivant quand on vit sa passion et surtout son introspection quand il faut relativiser et redescendre sur terre...

_________________
Il n'y a pas de plus noble art que ce lui de donner du bonheur... (P.T Barnum)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Pour que vivent les photographes...
MessagePosté: 07 Février 2019, 21:26 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 09 Novembre 2015, 22:28
Messages: 4121
Matériel: Nikon D850 - 150/600 Sigma S - 105 Sigma 2.8 - Sigma 120-300 2.8 S - 24/70 2.8 - 180 Sigma 2.8
Localisation: Alpes Maritimes
NOUMEA a écrit:
Jorel a écrit:

Il n'y a dans ma démarche aucun intérêt particulier, aucune démarche critique incitant à la consommation.

Voilà ce que je veux par ma démarche, essayer de valoriser dans l'art photographique, cet instant qui reste si infime, si fragile, qui interpelle quand il s'agit d'exploiter en un temps très court une technique qui se doit d'être optimale à défaut de regretter le temps venu, de ne plus avoir la chance de croiser à nouveau l'animal ou l'insecte espéré depuis longtemps.

Philip


C'est bien ainsi que j'ai compris le sens de ton post ,qui a pour intérêt de faire réfléchir et se poser les bonnes questions et c'est ce qui me plait avec un forum ou il y a eu des échanges intéressants sur le problème soulevé .
Hélas ,c'est un peu comme à l'école lors de la réunion des parents d'élèves ,c'est souvent les parents des bons élèves avec lesquels il n'y a pas de difficultés particulieres qui se déplacent .Ceux par contre pour lesquels il y aurait à redire ne sont pas présent..... :roll:

Tu remarques aussi:'un forum induit une volonté de partage incitant à la bienveillance et que l’indulgence y est prôné ".
C'est pour cela que j’apprécie les remarques dites "pinailleuses " à tort , de gens comme toi ,François (fsannier) Denis ou Robert car elles permettent de la part de membres qui ont une maitrise supérieure à la moyenne dans certains sujets ayant trait à la photographie (technique comme connaissance de l'environnement ou des espèces) de nous hisser vers le haut .Hélas c'est l'époque des fleurets mouchetés et non plus des duels au premier sang ,disons plutôt de la langue de bois et du "flattage" d'ego alors les amoureux de la flatterie quittent le bateau..... C'est bien dommage ,mais il faut faire avec et comme je dis souvent ici ce n'est pas grave si notre petite communauté se réduit ,m'est avis de persister dans cette voie grâce à des membres comme vous .
Dominique


Merci Dominique pour relever que ma démarche est humble et prédispose du fait qu'ayant une ancienneté et un parcours professionnel je veuille simplement inciter au dépassement et à l'aboutissement de soit.
Tu notes avec raison que les mauvais élève si nous pouvons les appeler ainsi, ne se sentent pas concerner, mais tu seras étonné par ce qui suit.
Je reçois depuis plusieurs mois des MP qui me font vraiment plaisir de personnes sur le forum qui me remercie et qui dans leurs messages sont très content de progresser un peu grâce à moi... je suis touché et sensible par ce genre de message, non pas qu'il traduit pour moi une reconnaissance cherchée ou espérée. Mais tout simplement le plaisir d'avoir transmis, d'avoir passé un petit peu de ce qui m'importe et me sensibilise.
Mais il y a aussi d'autres messages, beaucoup moins agréables, ou certains se lâchent en prédisant que je ne suis pas totalement guéri, et que je devrais être sous traitement tellement je suis imbu de ma personne...
Il y a décidément dans ce monde de quoi avoir peur, de quoi être ecoeuré, et que ceux qui partage cet avis se rassurent, je ne vais pas oublier ce que je suis, et encore moins ce que je souhaite - un monde meilleur par l'élévation et par la conduite d'une conscience éveillée à prévoir le pire pour espérer le meilleur.

_________________
Il n'y a pas de plus noble art que ce lui de donner du bonheur... (P.T Barnum)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Theme created StylerBB.net & kodeki
Traduit par phpBB-fr.com