Dernière visite: Nous sommes le 22 Octobre 2020, 20:16


Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Ce salon est réservé à ceux désireux de partager la découverte d'un lieu ou d'une espèce spécifique, une biologie...
Il doit comprendre du texte documenté, comprenant des explications sur l'espèce, le biotope, l'environnement et autres...
Merci de bien sélectionner vos photos, les photos floues, sans piqué ou netteté n'étant pas plus admises ici que sur toute autre partie du forum.
Tout post ne répondant pas au cahier des charges sera déplacé.

Limitation à 12 photos, par cycle de 3 jours entre chaque série.



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 229 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 ... 16  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 22/08 : Divorce forcé
MessagePosté: 31 Août 2018, 20:09 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Février 2017, 12:09
Messages: 1206
Matériel: Nikon D500, Nikkor 50 mm f/1.4, Nikkor 300 mm f/2.8, Sigma 150-600 mm Sport
Localisation: Bretagne
Bonjour à tous,
Après avoir passé un certain temps sur la vie sociale des marmottes, nous allons revenir à des considérations plus générales sur leur comportement. Aujourd'hui nous parlerons d'un trait bien connu chez les marmottes :

Les cris d'alarme

Dans le reportage de l'année dernière (page 4), nous avions parlé de la fonction de base des cris d'alarme chez les marmottes, et des différents types de cris correspondant à différentes menaces. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser plus particulièrement à l'origine de ces cris à l'échelle de l'évolution des espèces. Pourquoi et comment sont-ils apparus ? Shelley & Blumstein (2005) ont mené une étude comparative pour mieux comprendre la fonction ancestrale des cris d'alarme chez les rongeurs. Ils ont étudié 209 espèces de rongeurs en notant si elles produisaient ou non des cris d'alarme.

Il y avait deux hypothèses principales :
– Les cris d'alarme pourraient être liés aux espèces sociales. Les membres d'un groupe s'apporteraient le bénéfice réciproque de se prévenir mutuellement des dangers. Dans ce cas, l'apparition de la socialité devrait précéder l'apparition des cris d'alarme.
– Les cris d'alarme pourraient avoir évolué pour être adressés au prédateur, pour lui signifier qu'il était repéré et pour le dissuader de tenter une attaque. Dans ce cas, les individus ne devraient produire ces cris que lorsqu'ils sont en sûreté. Selon cette hypothèse, les rongeurs nocturnes ne devraient pas produire de cris d'alarme car il est difficile d'être certain d'être en sûreté et d'évaluer le risque dans le noir. Ainsi, ce serait la diurnalité qui serait apparue avant les cris d'alarme.

On pourrait croire au premier abord que les cris d'alarme sont avant tout liés à la socialité, mais l'analyse phylogénétique de ces deux chercheurs montre qu'il est bien plus probable que l'évolution des cris d'alarme ait suivie l'évolution de la diurnalité. Ainsi, la fonction première des cris d'alarme des rongeurs serait de prévenir le prédateur qu'il est repéré. Cette fonction a ensuite dérivé à travers un processus "d'exaptation" (Gould & Vrba, 1982) pour prendre un rôle secondaire d'avertissement des congénères.

Pour aller plus loin, Blumstein (2007) a fait part de ses observations quant au comportement d'alarme des différentes espèces de marmottes. Il a constaté que les individus émettaient des cris d'alarme uniquement lorsqu'ils étaient eux-mêmes en sécurité, contrairement à d'autres mammifères ou oiseaux qui peuvent alarmer pendant leur fuite ou s'ils sont poursuivis. En revanche, les marmottes courent se mettre en sécurité, observent la situation, et décident ensuite si elles doivent alarmer ou non.

Ce chercheur a également montré que différentes espèces de marmottes étaient capables de reconnaître l'individu qui alarmait grâce à ses spécificités acoustiques. Une de ses études portant sur la marmotte à ventre jaune (Blumstein et al., 2004) a montré qu'elles seraient même capables de discriminer les individus plus ou moins fiables. Ainsi, un individu sans expérience a tendance à davantage alarmer au moindre stress et à lancer de fausses alertes. Il est donc important de savoir reconnaître les cris des individus moins fiables pour ne pas passer son temps à s'enfuir dans son terrier. Ainsi, les cris d'un individu peu fiable entraînent davantage de vigilance afin de vérifier ce qu'il se passe, alors que les cris d'un individu fiable entraînent plus facilement la fuite sans se poser de question. Plutôt que d'ignorer les individus peu fiables, les marmottes adoptent donc une stratégie prudente, en vérifiant tout de même ce qui aurait pu provoquer les cris d'alarme.

Place aux images à présent.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 125
Marmotte_125.jpg
Marmotte_125.jpg [ 172.24 Kio | Vu 864 fois ]

Peu de temps après le réveil, c'est tout d'abord un ou deux petits museaux qui dépassent ça et là des terriers, les marmottes attendant quelques minutes avant de se risquer à l'extérieur.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 126
Marmotte_126.jpg
Marmotte_126.jpg [ 235.02 Kio | Vu 864 fois ]

On est sortie entièrement peut-être, mais pas franchement rassurée pour autant. Quelques cris d'alarme lointains suffisent à nous faire lever le nez et à nous faire scruter le haut des montagnes avec anxiété.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 127
Marmotte_127.jpg
Marmotte_127.jpg [ 177.65 Kio | Vu 864 fois ]

On finit par se détendre petit à petit, mais on ne garde jamais la tête trop longtemps dans le pelage ou le gazon. Un petit coup d’œil machinal aux alentours est de rigueur.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 128
Marmotte_128.jpg
Marmotte_128.jpg [ 183.96 Kio | Vu 864 fois ]

Une image simplement pour l'anecdote. Ce papillon tournait autour de quelques marmottes et semblait bien les aimer, restant posé sur leur pelage un certain temps. Mes connaissances en papillons sont limitées mais après quelques recherches je dirais qu'il s'agit d'une hespérie du genre Pyrgus.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 129
Marmotte_129.jpg
Marmotte_129.jpg [ 213.86 Kio | Vu 864 fois ]

L'individu servant de perchoir à autre chose à penser que regarder les papillons, c'est plutôt des animaux un peu plus gros qu'il surveille en scrutant régulièrement les hauteurs.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 130
Marmotte_130.jpg
Marmotte_130.jpg [ 182.32 Kio | Vu 864 fois ]

Certains promontoires offrent un très bon poste d'observation pour les marmottes qui y habitent. Surveiller les alentours tout en se reposant est alors aussi simple que de rester allongé devant l'entrée de son terrier.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 131
Marmotte_131.jpg
Marmotte_131.jpg [ 216.12 Kio | Vu 864 fois ]

La posture de vigilance "en chandelle" est souvent adoptée par une marmotte qui se rend d'un point à un autre en s'éloignant un peu des terriers protecteurs.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 132
Marmotte_132.jpg
Marmotte_132.jpg [ 194.07 Kio | Vu 864 fois ]

Comme le terrain est bien souvent pentu, il faut se dresser pour savoir ce qui nous attend en haut de la pente et ne pas foncer tête baissée...


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 133
Marmotte_133.jpg
Marmotte_133.jpg [ 192.48 Kio | Vu 864 fois ]

L'inquiétude d'une marmotte peut parfois simplement être déclenchée par les cris de congénères en train de jouer ou se chamailler.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 134
Marmotte_134.jpg
Marmotte_134.jpg [ 218.36 Kio | Vu 864 fois ]

Bien que la queue soit un signal moins évident que les cris d'alarme, elle permet tout de même de juger visuellement de l'état de stress d'une marmotte. Comme le constate Waring (1966), une marmotte qui se nourrit ou qui se promène tranquillement bat souvent l'air avec sa queue. En revanche, si elle se sent menacée ou si elle se met à fuir, la queue est ramenée au ras du sol et ne bouge plus.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 135
Marmotte_135.jpg
Marmotte_135.jpg [ 221.36 Kio | Vu 864 fois ]

Se mettre en chandelle permet de mieux voir aux alentours, mais aussi de pouvoir humer l'air et de potentielles effluves de prédateurs.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 136
Marmotte_136.jpg
Marmotte_136.jpg [ 179.32 Kio | Vu 864 fois ]

L'odorat est un sens à ne pas négliger pour la détection des menaces, plus particulièrement pour celles venant du sol. Le vent pourrait transporter l'odeur pénétrante du renard ou bien un fumet encore plus écœurant : mélange de sueur, de tabac et de Channel n°5 évoquant un autre grand mammifère pas forcément très plaisant.


C'est tout pour cette fois !
Pour la prochaine et dernière mise à jour de l'année, nous aborderons un sujet plus global en étudiant l'effet du changement climatique sur la vie des marmottes !

Merci d'avoir lu, et à bientôt !


Références :

Blumstein, D.T., 2007. The evolution, function, and meaning of marmot alarm communication. Advances in the Study of Behavior, 37, 371-401.

Blumstein, D.T., Verenyre, L., Daniel, J.C., 2004. Reliability and the adaptive utility of discrimination among alarm callers. Proceedings of the Royal Society of London B: Biological Sciences, 271, 1851–1857.

Gould, S.J., Vrba, E.S., 1982. Exaptation—a missing term in the science of form. Paleobiology, 8, 4–15.

Shelley, E.L., Blumstein, D.T., 2005. The evolution of vocal alarm communication in rodents. Behavioral Ecology, 16, 169–177.

Waring, G.H., 1966. Sounds and communications of the yellow-bellied marmot (Marmota flaviventris). Animal Behavior, 14, 177-183.

_________________
"L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte."
— Confucius


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 31 Août 2018, 21:22 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Novembre 2010, 18:43
Messages: 26891
Localisation: orne 61
Matériel: Canon et Sigma EX
Localisation: Orne
Tu as de très bonnes lectures et le choix des photos (que j’imagine très nombreuses) est judicieux. Tu auras à ton actif un sacrè reportage quand le clap de fin sonnera.

_________________
Jacques

site :http://jacquesriviere61.free.fr
www.oiseaux.net/photos/jacques.riviere/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 01 Septembre 2018, 00:24 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 12 Septembre 2016, 19:10
Messages: 4094
Localisation: France
Matériel: CANON 760 D Objectif SIGMA 150 2.8 Macro, converter 2x, monopode Cullmann
Localisation: St-Benoit-la-F. 37
:bravo: Toujours du très beau travail ! Beaucoup de douceur et d'affection dans tes images, et un explicatif très documenté ! Où l'on voit le génie de l'être humain, c'est que son alarme de voiture dissuade bien le voleur, mais en plus elle fait ch... tout le quartier à 3 h du matin ! C'était pour rire...

_________________
Cdlt, M. =Ï=

Site : http://libdetouraine.blogspot.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 01 Septembre 2018, 10:55 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Janvier 2017, 11:59
Messages: 12275
Localisation: PLOUGASNOU (29) BERGERAC (24)
Matériel: CANON EOS 5D MARK IV+Objectifs canon dont 300 f2.8+DOUBLEUR+150-600 SIGMA C
Localisation: 29 et 24
Ce reportage nous plonge vraiment dans le monde scientifique de l'étude du comportement animal et permet d'en appréhender toute la complexité! Cette séquence sur les cris d'alarme est tout aussi passionnante que les précédentes et parfaitement, et judicieusement, illustré! :n1: :bravo:

_________________
Amicalement
Joëlle


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 01 Septembre 2018, 11:16 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Juin 2010, 21:35
Messages: 17915
Matériel: Un bon réveil
Localisation: 05
Tu oublies la crème solaire que même moi je détecte à plusieurs centaines de mètres parfois. A croire qu'ils l'étalent à la truelle !

Toujours aussi intéressant ton fil, j'espère qu'il reste encore quelques chapitres ;)

_________________
Le temps est un bon professeur, dommage qu'il tue ses élèves (Hector Berlioz)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 01 Septembre 2018, 13:50 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 24 Janvier 2016, 13:38
Messages: 4551
Localisation: Pernes les Fontaines
Matériel: Canon EOS 5 D MARK III, SIGMA 120-300 2.8, multiplicateur 1.4
Localisation: 84210
Quel beau travail tu nous présentes!

Je m'instruis toujours autant à te suivre et :bravo: aussi pour les illustrations :good:

_________________
Amicalement
Michel


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 01 Septembre 2018, 13:59 
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 20 Juillet 2010, 10:14
Messages: 25596
Matériel: Nikon D 500 - D800 - 200/500 - 10-24 et 50F 1.4 Tamron 18/400
Localisation: VAUCLUSE
Ouah !Encore un reportage qui marquera la longue suite de reportage instructifs de ce forum
Un grand merci pour le partage de cette recherche que tu as effectué à travers tes lectures très pointues .Tes clichés sont non seulement nickels mais collent parfaitement bien avec ton texte. J'ai un coup de coeur pour celle avec la queue dressée plus rarement vue .
Merci encore ,c'est du haut niveau documentaire et photographique :n1:
Dominique

_________________
"Le monde est beau,et hors de lui point de salut" - Albert Camus


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 01 Septembre 2018, 14:18 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 15 Octobre 2016, 19:41
Messages: 2251
Matériel: Canon 6D MARK II objectifs canon 28/300 f3.5 Canon 100 mm macro f 2.8 et Sigma 150/600 sport
Localisation: 17
Bonjour Jaseur , une suite toujours très instructive avec des textes et photos au top , je me régale en lisant tes commentaires aussi car avec les marmottes c'est plaisant de découvrir leur mode de vie , donc merci pour cette suite en attendant la semaine prochaine .
C'est un sacré boulot que tu as présenté encore une fois :bravo: :good:

_________________


Amicalement
Michel


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 01 Septembre 2018, 16:37 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 11 Septembre 2010, 10:23
Messages: 11881
Localisation: Valais, Suisse
C'est toujours très intéressant à lire et à regarder...de ma propre expérience, quand les marmottes crient à qui mieux mieux et durant plusieurs minutes, le danger n'est guère pressant. Le principal ennemi de la marmotte est l'aigle royal et le plus grand danger vient du ciel. J'ai assisté à deux reprises à des alarmes devant ce que les marmottes considéraient comme des danger imminents. Il n'y a eu à chaque fois qu'un seul cri mais d'une intensité tout autre que ceux que l'on entend à longueur de journée en montagne.
La première fois alors qu'un gypaète survolait une colonie à basse altitude. Les marmottes ne risquaient rien mais je ne pense pas qu'elles essaient d'identifier si c'est un aigle ou un gypaète ;) la deuxième fois j'ai assisté à la prédation d'un marmotton par un épervier. La marmotte adulte qui était devant le terrier a à nouveau poussé qu'un seul cri, mais il était trop tard...

Alain


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 01 Septembre 2018, 17:07 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Janvier 2017, 11:59
Messages: 12275
Localisation: PLOUGASNOU (29) BERGERAC (24)
Matériel: CANON EOS 5D MARK IV+Objectifs canon dont 300 f2.8+DOUBLEUR+150-600 SIGMA C
Localisation: 29 et 24
blizzardbeast a écrit:
C'est toujours très intéressant à lire et à regarder...de ma propre expérience, quand les marmottes crient à qui mieux mieux et durant plusieurs minutes, le danger n'est guère pressant. Le principal ennemi de la marmotte est l'aigle royal et le plus grand danger vient du ciel. J'ai assisté à deux reprises à des alarmes devant ce que les marmottes considéraient comme des danger imminents. Il n'y a eu à chaque fois qu'un seul cri mais d'une intensité tout autre que ceux que l'on entend à longueur de journée en montagne.
La première fois alors qu'un gypaète survolait une colonie à basse altitude. Les marmottes ne risquaient rien mais je ne pense pas qu'elles essaient d'identifier si c'est un aigle ou un gypaète ;) la deuxième fois j'ai assisté à la prédation d'un marmotton par un épervier. La marmotte adulte qui était devant le terrier a à nouveau poussé qu'un seul cri, mais il était trop tard...

Alain



Un très intéressant témoignage de terrain, Alain! :biere:

_________________
Amicalement
Joëlle


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 01 Septembre 2018, 18:10 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 29 Juin 2010, 21:35
Messages: 17915
Matériel: Un bon réveil
Localisation: 05
C'est pour çà que lorsqu'on entend un seul cri très fort il faut tout de suite lever le nez. Mais chez moi c'est souvent pour de simples vautours inoffensifs. Mais elles ont raison, on n'est jamais trop prudent. ;)

_________________
Le temps est un bon professeur, dommage qu'il tue ses élèves (Hector Berlioz)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 02 Septembre 2018, 19:57 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Février 2017, 12:09
Messages: 1206
Matériel: Nikon D500, Nikkor 50 mm f/1.4, Nikkor 300 mm f/2.8, Sigma 150-600 mm Sport
Localisation: Bretagne
Merci beaucoup à Jacques, morikan, Joëlle, Robert, Dominique, Alain et aux deux Michel pour vos sympathiques commentaires !

riviere jacques a écrit:
Tu as de très bonnes lectures et le choix des photos (que j’imagine très nombreuses) est judicieux. Tu auras à ton actif un sacrè reportage quand le clap de fin sonnera.

En effet, le choix n'est pas toujours facile pour tenter de minimiser la répétitivité qui peut inévitablement finir par s'installer ! Mais ces nombreux articles scientifiques sont une bonne aide pour m'orienter vers des sujets précis à développer. ;)

blizzardbeast a écrit:
C'est toujours très intéressant à lire et à regarder...de ma propre expérience, quand les marmottes crient à qui mieux mieux et durant plusieurs minutes, le danger n'est guère pressant. Le principal ennemi de la marmotte est l'aigle royal et le plus grand danger vient du ciel. J'ai assisté à deux reprises à des alarmes devant ce que les marmottes considéraient comme des danger imminents. Il n'y a eu à chaque fois qu'un seul cri mais d'une intensité tout autre que ceux que l'on entend à longueur de journée en montagne.
La première fois alors qu'un gypaète survolait une colonie à basse altitude. Les marmottes ne risquaient rien mais je ne pense pas qu'elles essaient d'identifier si c'est un aigle ou un gypaète. la deuxième fois j'ai assisté à la prédation d'un marmotton par un épervier. La marmotte adulte qui était devant le terrier a à nouveau poussé qu'un seul cri, mais il était trop tard...

Alain


petit-robert a écrit:
C'est pour çà que lorsqu'on entend un seul cri très fort il faut tout de suite lever le nez. Mais chez moi c'est souvent pour de simples vautours inoffensifs. Mais elles ont raison, on n'est jamais trop prudent.


Merci pour vos témoignages complémentaires très intéressants ! La scène de prédation par l'épervier a dû être un spectacle incroyable et très intense !

Il est vrai que les marmottes n'ont souvent pas le temps de se poser la question de l'espèce de rapace qui les survole à partir du moment où la taille de l'oiseau est suffisamment menaçante.
J'ai même pu entendre une alerte à l'aigle alors qu'un drone était utilisé par les employés d'un barrage pour leur travail.
Comme quoi, tout objet volant de taille suffisante, identifié ou non, est menaçant. ;)

_________________
"L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte."
— Confucius


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 05 Septembre 2018, 14:08 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 22 Février 2010, 15:42
Messages: 3681
Localisation: Entouré d'eau salée.
Matériel: Simple & Varié
Localisation: Metropole
Bonjour Jaseur,

Un reportage, toujours magnifique et émouvant. & très instructif: MERCI !
Ces boules de poils sont toujours craquantes ... un régal :good:

Puma

.

_________________
L'identification d'une espèce n'est rien, comparé à l'émerveillement lié à sa rencontre


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 31/08 : Cris d'alarme
MessagePosté: 09 Septembre 2018, 18:55 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Février 2017, 12:09
Messages: 1206
Matériel: Nikon D500, Nikkor 50 mm f/1.4, Nikkor 300 mm f/2.8, Sigma 150-600 mm Sport
Localisation: Bretagne
Merci pour ton commentaire Puma, content que cela te plaise !

Aujourd'hui, pour la dernière mise à jour de l'année nous allons aborder un sujet un peu plus global :

Le changement climatique

Cela est acquis, le climat a subi des bouleversements dans le monde entier ces dernières années. Ces changements, plus ou moins drastiques selon les latitudes et les milieux, modifient le mode de vie de nombreuses espèces. Comment le changement climatique impacte-t-il l'existence insouciante de nos marmottes ?

Il a été montré que les fluctuations du climat pouvaient légèrement modifier le système de reproduction des marmottes alpines. Il est acquis que la "paternité extra-couple" peut se produire dans un groupe familial de marmottes (Cohas et al., 2006). Ceci peut arriver quand la femelle dominante se laisse féconder par un autre mâle du groupe que le mâle dominant. Dans un tel cas, certains marmottons ne seront pas les fils légitimes du mâle dominant. Cohas et al. (2006) ont montré que cette pratique dépendait du nombre de mâle subordonnés sexuellement matures dans le groupe. Un plus grand nombre de mâles augmente les alternatives pour la femelle dominante ainsi que les occasions de tromper son pauvre mari.

Quel est donc le rapport avec climat ? En utilisant 22 ans de données récoltées sur les marmottes de la Grande Sassière, Bichet et al. (2016) ont démontré que le nombre de portées contenant des marmottons "illégitimes" était directement influencé par les conditions climatiques. Une fonte des neiges plus précoce au printemps augmente les cas de "paternité extra-couple", car les conditions sont moins rudes au moment de l'accouplement, juste après l'hibernation, les déplacements des marmottes sont moins contraints, et les "tentations" peuvent se multiplier.

Par ailleurs, la couche de neige durant l'hiver a un effet indirect sur ce processus. Une couche de neige plus épaisse durant l'hiver augmente la survie des jeunes, car elle assure une bonne isolation du terrier (Rézouki et al., 2016). 2 ans après une année où la couche de neige était épaisse, il y aura donc un plus grand nombre de mâles matures sexuellement, ce qui augmente les cas de "paternité extra-couple". Le pauvre mâle dominant a de plus en plus de mal à surveiller sa femelle à mesure que le nombre de mâles augmente, dans sa famille et dans les territoires alentours.

Mais est-ce vraiment un mal ? En fait, ces paternités extra-couple permettent à la femelle dominante d'obtenir des bénéfices génétiques. S'il se trouve que le mâle dominant n'est pas de très bonne qualité, se reproduire avec de multiples mâles augmentera le succès de ses futurs marmottons.

Cependant, Rézouki et al. (2016) ont montré que les hivers avaient tendance à devenir de plus en plus froids et secs, au moins sur la zone d'étude de la Grande Sassière. Cela induit donc une couche de neige plus fine, et moins de protection pour les marmottes qui hibernent. Et en effet, les données montrent bien que la mortalité des juvéniles a augmenté sur la même période. Moins de juvéniles à survivre, cela signifie moins d'aide pour le groupe l'année suivante, et moins de chaleur pendant l'hibernation suivante... Une sorte de cercle vicieux. Bien entendu, cela diminue aussi les opportunités de paternité extra-couple dont nous parlions plus tôt. La femelle dominante a donc moins d'occasions d'ajuster le choix de son partenaire.

Cependant, tout n'est pas si noir puisque durant ces dernières années, la neige a aussi eu tendance à fondre plus tôt. Ozgul et al. (2010) ont remarqué que cela permettait aux marmottes d'accéder plus rapidement à de la nourriture de qualité. Pour le moment, cet effet positif ne suffit pas à contrebalancer les pertes liées à la fine couche de neige, mais Tafani et al. (2013) suggèrent que ces printemps plus doux pourraient limiter l'effet négatif de ces hivers rudes.

Les interactions entre le mode de vie des marmottes et le climat sont donc nombreuses et complexes. En diminuant la survie des jeunes et en contraignant les possibilités de paternité extra-couples, les conditions climatiques pourraient modifier les caractéristiques génétiques des populations et leur viabilité. Il est encore difficile de prédire comment les changements climatiques récents et à venir vont affecter la structure sociale et le comportement des marmottes alpines. Une chose est sûre, elles devront s'adapter à un environnement de plus en plus fluctuant pour assurer la persistance de leur espèce.

Voici donc les dernières images de la saison :

Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 137
Marmotte_137.jpg
Marmotte_137.jpg [ 207.39 Kio | Vu 748 fois ]

Cette année, contrairement à la tendance générale dont parlent les articles précédents, la couche de neige était encore bien présente à la fin du mois de juin. Les marmottes devaient chercher leur pitance dans un paysage de neige, de roche, d'herbe jaunie, et de végétation rachitique.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 138
Marmotte_138.jpg
Marmotte_138.jpg [ 238.39 Kio | Vu 748 fois ]

Il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent par ici...


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 139
Marmotte_139.jpg
Marmotte_139.jpg [ 251.81 Kio | Vu 748 fois ]

On traverse parfois les zones de neige, mais ce n'est pas pour y rester très longtemps.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 140
Marmotte_140.jpg
Marmotte_140.jpg [ 218.62 Kio | Vu 748 fois ]

On croirait presque sentir de l'inquiétude dans ce regard...
"Avec toute cette neige, je ferais mieux de surveiller ma compagne. D'ici deux ans, il va y avoir du mâle dans les parages..."


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 141
Marmotte_141.jpg
Marmotte_141.jpg [ 216.2 Kio | Vu 748 fois ]

Quelques zones offrent des plaques d'herbe bien verte.
Est-ce vraiment par hasard si c'est là que débouchent la plupart des terriers utilisés ?


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 142
Marmotte_142.jpg
Marmotte_142.jpg [ 241.66 Kio | Vu 748 fois ]

Sur sa butte luxuriante, on garde un œil sur ce qui se passe autour...


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 143
Marmotte_143.jpg
Marmotte_143.jpg [ 209.41 Kio | Vu 748 fois ]

Et puis parfois, on tombe sur une oasis au milieu de ce désert minéral. Les premières fleurs de l'été ponctuent le paysage d'autant de points blancs. Du blanc, on en voit déjà assez aux alentours. Mais celui-ci a un tout autre sens.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 144
Marmotte_144.jpg
Marmotte_144.jpg [ 192.71 Kio | Vu 748 fois ]

Il y a de quoi se régaler par ici alors autant en profiter le plus vite possible...


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 145
Marmotte_145.jpg
Marmotte_145.jpg [ 182.25 Kio | Vu 748 fois ]

Enfin, rien n'empêche de se poser un peu de temps à autres. Les beautés sont éphémères dans ces montagnes, mais tout ne va pas s'envoler en quelques instants.


Fichier(s) joint(s):
Commentaire: 146
Marmotte_146.jpg
Marmotte_146.jpg [ 225.69 Kio | Vu 748 fois ]

Un dernier regard au fond des yeux de la marmotte. Ce rongeur qui, on l'espère, égaiera encore longtemps nos montagnes malgré les changements auxquels il va devoir faire face.


Voilà tout pour les images de cette année. Ce fut un plaisir de partager avec vous ces images et ces quelques connaissances acquises dans la littérature scientifique.
J'espère avoir l'occasion de retourner dans les Alpes l'été prochain, et de pouvoir cette fois rencontrer des marmottons pour revenir avec quelques images et histoires à partager !

Merci d'avoir suivi ce reportage, et à bientôt !

Références :

Bichet, C., Allainé, D., Sauzet, S., Cohas, A., 2016. Faithful or not: direct and indirect effects of climate on extra-pair paternities in a population of Alpine marmots. Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, 283, 2240.

Cohas, A., Yoccoz, N.G., Da Silva, A., Goossens, B., Allainé, D., 2006. Extra-pair paternity in the monogamous alpine marmot (Marmota marmota): the roles of social setting and female mate choice. Behavioral Ecology and Sociobiology, 59, 597-605.

Ozgul, A., Childs, D.Z., Oli, M.K., Armitage, K.B., Blumstein, D.T., Olson, L.E., Tuljapurkar, S., Coulson, T., 2013. Coupled dynamics of body mass and population growth in response to environmental change. Nature, 466, 482–485.

Rézouki, C., Tafani, M., Cohas, A., Loison, A., Gaillard, J.-M., Allainé, D., Bonenfant, C., 2016. Socially mediated effects of climate change decrease survival of hibernating Alpine marmots. Journal of Animal Ecology, 85, 761-773.

Tafani, M., Cohas, A., Bonenfant, C., Gaillard, J.-M., Allainé, D., 2013. Decreasing litter size of marmots over time: a life history response to climate change? Ecology, 94, 580–586.

_________________
"L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte."
— Confucius


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Une vie de marmotte alpine - MAJ 09/09 : Climat changean
MessagePosté: 10 Septembre 2018, 09:13 
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 11 Septembre 2010, 10:23
Messages: 11881
Localisation: Valais, Suisse
Encore une fois, un fil très intéressant à lire et à regarder :good: chez moi cette année, la couche de neige était très importante. Au moment de la sortie des marmottes il y en avait encore plus d'un mètre. Lors de ma première séance de photo de la saison je me suis un peu inquiété en me demandant ce qu'elles allaient bien pouvoir bouffer...

Alain


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 229 messages ]  Modérateurs: Luna, NOUMEA Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 ... 16  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 20 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Theme created StylerBB.net & kodeki
Traduit par phpBB-fr.com