Biodiversité : Ségolène Royal fait adopter dix actions nouvelles

Communiqué du 27 juin 2014

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a fait adopter dix amendements au projet de loi biodiversité, lors de son examen par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée Nationale.

  1. Au 1er janvier 2016, fin de l’utilisation des sacs plastiques non réutilisables, sauf sacs compostables (compostage domestique) ou biosourcés ;
  2. Interdiction définitive de l’épandage aérien de pesticides ;
  3. Généralisation au 1er mai 2016 de l’action « Terre saine : communes sans pesticides » (au lieu du 1er janvier 2020 tel que prévu par la loi Labbé) ;
  4. Encadrer le traitement des « fonds de cuve » de pesticides, pour que la vidange soit faite dans le respect de l’environnement;
  5. Faciliter la commercialisation de produits naturels pour le traitement des plantes comme le purin d’ortie ou les substances issues de saule ou de prêle, en mettant en place une procédure d’autorisation très simplifiée ;
  6. Généraliser l’expérimentation de l’autorisation uni que pour les installations, ouvrages, travaux et activités (IOTA) soumis à la loi sur l’eau, qui vise à raccourcir les délais d’instruction (aujourd’hui cette expérimentation est mise en place en Languedoc Roussillon et Rhône-Alpes uniquement) ;
  7. Renforcer la place des Outre-mers dans le projet de loi : création de comités régionaux de la biodiversité et d’antennes de la future Agence française de la biodiversité dans chaque bassin ultra-marin ;
  8. Adapter la gouvernance des grands parcs naturels marins et ainsi permettre la création du parc naturel marin Estuaire Gironde et Pertuis Charentais ;
  9. Étendre la protection d’un grand nombre d’espèces marines (cétacés, tortues et certains oiseaux) au large des côtes françaises (sur toute la zone économique exclusive et le plateau continental, au delà de la zone des 12 milles actuels) ;
  10. Protection des océans : interdiction du rejet des eaux de ballast sans traitement (eaux issues des cuves des bateaux qui peuvent véhiculer des organismes nuisibles).

Source : Ministère

Le lièvre blanc, un film de Guillaume COLLOMBET

Découvrez le dernier épisode du film de Guillaume COLLOMBET au cours d’une immersion dans le printemps montagnard parmi les marmottes et autres crocus.

Retrouvez cette vidéo ainsi que d’autres sur Image & Nature TV : Image & Nature TV
Retrouvez l’actualité du film sur le site de l’auteur : http://www.guillaumecollombet.com/
Suivez Guillaume COLLOMBET sur sa page Facebook : Page Facebook

© Florent CARDINAUX

Interview : Florent CARDINAUX

Après "D'une aube à l'autre", Florent CARDINAUX publie aujourd'hui son second ouvrage "Ombres d'ailes", livre photographique au fort pouvoir évocateur. Livre d'images mais avant tout livre poétique mettant au service de l'image une pensée, une poésie et un savoir-faire, Florent nous livre à travers ces confidences ce qui l'a poussé à chercher ces lumières si particulières. Rencontre.

I&N : Bonjour Florent, pouvez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?
Florent CARDINAUX : Bonjour Samuel, je vous remercie vivement de m’accorder cet entretien.
Je suis né en 1976 en vallée du Doubs, sur les contreforts du massif jurassien. Passionné par la Nature depuis l’enfance, je pratique la photographie depuis l’âge de 19 ans. Je me professionnalise en 2004 avec mon entrée dans l’agence BIOS. Je publie depuis deux livres de photographie : « D’une Aube à l’autre » (éditions Titom) en 2008 et « Ombres d’ailes » (éditions Un Monde Lent) en 2013.

I&N : « Ombres d’ailes », votre second ouvrage, est récemment sorti, racontez-nous la genèse du livre. Continuer la lecture de Interview : Florent CARDINAUX 

Mésange nonnette - © Christophe CRIMMERS

Portrait : Christophe CRIMMERS

I&N : Bonjour Christophe, peux-tu te présenter en quelques lignes?

Christophe CRIMMERS : J’ai 45 ans et habite depuis quelques années dans le Haut Doubs en Franche-Comté.
Je me définis avant tout comme un naturaliste attaché à la terre et au monde sauvage. Cette sensation de communion avec un milieu naturel m’apporte à la fois un sentiment de paix et d’admiration. Par la photographie, je cherche à saisir des instants magiques.

I&N : Qu’est-ce qui t’a amené à la photographie animalière?

Christophe CRIMMERS : Mon insatiable plaisir à me trouver dans cette Nature que j’aime tant. En fait, je suis persuadé qu’elle est un formidable catalyseur permettant de se ressourcer et de s’évader.
Voilà près de 17 ans, au cours de l’une de ces sorties, j’ai eu envie de ramener des souvenirs. Quoi de mieux qu’un appareil photo pour le faire. Je me souviens très bien de mon premier cliché : il s’agissait d’un petit rouge-gorge tapis sous une haie. L’émotion procurée par la réalisation de cette image somme toute banale et même très mauvaise techniquement parlant a été l’élément déclencheur d’une passion qui ne s’est depuis jamais démentie.

Continuer la lecture de Portrait : Christophe CRIMMERS 

Coucou, Primevère officinale dans la rosée - © Cécile MINOT

Photographier les fleurs, par Cécile MINOT

Le printemps sonne l’éveil d’une nature léthargique, endormie par le froid et le gris d‘un hiver toujours trop long. 
Ici et là quelques touches de couleurs viennent ponctuer le sol, timidement dans un premier temps, c’est par le blanc éclatant des premiers perces-neige que la nouvelle saison s’annonce. 
Il s’en suivra un ballet de couleurs qu’il est toujours bon de revoir, et avec ce nouvel élan de vie, l’envie irrésistible pour le photographe de nature de sortir prendre un bol d’air le nez à quelques centimètres du sol dans les odeurs enivrantes du printemps.
 
Le monde floral est vaste et varié, une source d’inspiration intarissable de part sa diversité de forme et de couleur. De la plus petite fleur tapissant le sol et tellement commune à la plus rare des orchidées, toutes ont à offrir des heures de détente et mille visions pour les mettre en valeur.
 
~
Petits conseils de prise de vue
- Comme très souvent, l’idéal est de se placer à hauteur du sujet. Continuer la lecture de Photographier les fleurs, par Cécile MINOT