Chasse aux loups : un exemple à suivre?

La justice suédoise ouvrira-t-elle la voie à une vague de blocage à l’encontre de la chasse aux loups?

En effet, elle vient d’interdire l’obtention de permis de chasse visant uniquement l’abattage de loups dans deux comtés : Örebro et Värmland. L’association de défense des animaux sauvages locale Nordluv a saisi le tribunal administratif qui a alors jugé que les autorités locales avaient outrepassées leurs compétences.

On ne peut qu’espérer que les pays européens concernés par les mêmes problématiques réagiront avec la même ferveur, mais rien n’est moins sûr.

Plus de détails sur le site 20 minutes.

4 réflexions au sujet de « Chasse aux loups : un exemple à suivre? »

  1. Je suis contrer la destruction d’une espèce. Cependant, des chasses sont organisées pour réguler le nombre d’animaux comme les sangliers ou les renards…

    Dans le cas présent, je ne pense pas que les loups soient en prolifération exagérée :-)

    Dernièrement, si La réintroduction des loups (en France) est compliquée, c’est parce que chaque animal a besoin d’un territoire. Sur lequel il chasse d’ailleurs ^^

    Si son territoire est trop petit et que des moutons se trouvent dessus, il se sert.

    Et les bergers sont mécontents …..

  2. Notre Sinistre de l’écologie ferait bien d’en prendre de la graine: elle autorise toujours plus de tueries de loups, animal ( théoriquement) protégé !
    Bien souvent ce sont des chiens errants qui attaquent les troupeaux, mais l’Etat ne rembourse ( très grassement) que les animaux tués par les loups…
    Quelle biodiversité veut-on ? Sans ours, ni loups, ni lynx ?

  3. Et si nous laissions une bonne fois pour toute la nature aller en paix. Il me semble que nous ne sommes plus en mesure de démontrer que notre intelligence prévaut dans le monde animal. Nous ne faisons que grignoter année après année les zones sauvages et d’y semer le plus grand désordre. Fragmentation des habitats, pollution, …
    Nous sommes incapable de contrôler notre prolifération et nous voudrions donner des leçons à la Nature en choisissant nous même quels seraient les animaux à éliminer ou à réguler ? Ce n’est pas sérieux.
    Partout où le loup a été réintroduit, le plus bel exemple est le parc de Yellowstone, les écosystèmes ont retrouvés leur équilibre.

    Denis A. Jeanneret – Photographe Animalier – Canada – http://www.denisjeanneret.com

  4. bonjour, je tiens à féliciter Grégory Odemer pour son superbe article, clair, net et précis « grand méchant loup, y es tu ? » sur le dernier image et nature, N°79, (février-avril 2015). Bravo. K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>